AGRICULTEURS EN COLÈRE

Les barrages sur l'E411 et la N4 levés

Dès le petit matin, des agriculteurs en colère ont bloqué la sortie 29 (Habay-la-Neuve) de l’autoroute E411 Bruxelles-Luxembourg, ainsi que la N4 à Warnach. Les deux barrages ont été levés vers 14h.

Vers 08h45, Touring Mobilis y indiquait un temps de parcours allongé de 45 minutes en direction de Luxembourg. La situation était similaire dans la direction de Bruxelles. Entre 100 et 150 agriculteurs en colère, pour une soixantaine de tracteurs, selon le MIG, ont bloqué l'autoroute depuis 06h00 jusqu'à 14h.

L'action s'est très bien déroulée et est un succès selon Victor Thines, du syndicat MIG, l'association de producteurs de lait belges (Milcherzeuger Interessengemeinschaft) 

La situation du trafic à 14h50

Sur l' E411, dans la direction de Luxembourg, la police avait mis en place en détournement à partir de la sortie Léglise. Ce qui a provoqué d'énormes files  Vers 14h, les agriculteurs ont levé le barrage sur l'E411, ainsi que sur la N4 où n barrage similaire avait également installé sur la N4 à hauteur Warnach-Fauvillers. Ce qui a provoqué une longue file en direction de Bastogne, comme vous pouvez le constater sur la photo (crédit : Facebook Koraliie Bjt) ci-contre prise en fin de matinée sur le pont de Warnach. 

La N4 à Warnach

Les déviations ont aussi été levées, et le trafic est en cours de normalisation dans les deux sens sur ces axes, indique le cabinet du gouverneur de la province du Luxembourg. Toutefois, quelques ralentissements sont toujours possibles en raison d'une opération escargot menée par des agriculteurs entre Warnach et Bastogne.

Touring Mobilis estime que le temps de parcours est encore allongé de 20 minutes en direction de Bastogne sur la N4, et de 30 minutes sur la E411 en direction de Namur.

La mobilisation est une réussite selon Victor Thines, du syndicat MIG, puisque aucune échauffourée n'a été déplorée.

"Nous espérons avoir influencé l'opinion publique pour souligner qu'on est dans la dèche. Environ 75% des automobilistes étaient avec nous. Nous verrons si cela a eu de l'impact sur nos ministres ou à l'Europe."

Par ailleurs, l’action menée depuis mardi soir à l’aéroport de Liège-Bierset est toujours en cours, selon M. Thines.

Par cette action de grande ampleur, les agriculteurs entendent maintenir la pression sur les dirigeants politiques avant la réunion européenne prévue le 7 septembre prochain.