JUDICIAIRE

Accident de Sierre : recours de parents « déçus »

Accident de Sierre : recours de parents « déçus »

(Photo d’archives) Belga

Des parents d’enfants victimes de l’accident du car belge à Sierre, qui avait fait 28 victimes dont 22 enfants le 13 mars 2012, ont décidé d’introduire un recours devant la Cour européenne des droits de l’Homme.

Leur avocat, Me Knoester, estimant «décevante» la décision du Tribunal fédéral suisse de classer définitivement l’affaire.

«Les parents veulent connaître les raisons pour lesquelles leurs enfants sont morts dans ce tunnel en Suisse, de sorte qu’ils puissent faire leur deuil», martèle-t-il.

Les enfants victimes de l’accident étaient originaires de Lommel et Heverlee (Limbourg).

Le Tribunal fédéral suisse (TF) a confirmé vendredi une décision du Tribunal cantonal valaisan, qui avait jugé que le décès du chauffeur, lors du drame, justifie un classement de cette procédure. La mort du conducteur du car empêche sa mise en accusation.

Me Knoester juge toutefois inacceptable que la justice suisse n’ait pas mené d’enquête sur les effets des antidépresseurs ingérés par le chauffeur, ni voulu entendre parler d’une reconstitution de l’accident. «On ne peut pas considérer que les antidépresseurs n’ont joué aucun rôle dans l’accident s’il n’y a pas eu d’enquête», affirme-t-il.

L’avocat dispose de six mois pour entamer une procédure devant la Cour européenne des droits de l’Homme.