Les dossiers de surveillance électronique en hausse d'un quart en 2014

Les Maisons de justice belges ont traité en 2014 6.313 nouveaux dossiers de surveillance électronique, soit un quart de plus que l'année précédente, indiquent des chiffres du Centre de surveillance électronique (CSE) contenus dans le rapport des maisons flamandes de justice, publié vendredi.

En quatre ans, le nombre de nouveaux dossiers de surveillance électronique a ainsi cru de 83%.

En vertu de la sixième réforme de l'Etat, les maisons de justice ont été transférées graduellement aux communautés, régions ou commissions communautaires à partir du 1er juillet 2014.

Depuis le 1er janvier, ce sont les trois Communautés qui sont pleinement responsables pour cette matière, même si elles sont liées par un accord de coopération.

En Flandre, quatorze maisons de justice existent. Elles sont treize du côté francophone, en Wallonie et à Bruxelles.

Le nombre de nouveaux dossiers n'a cessé de croître depuis que la surveillance électronique, relevant au départ du pouvoir fédéral, a été instaurée en 1998.

Alors qu'en 2012, sur base journalière, 1.263 personnes étaient sous surveillance électronique, elles étaient près de 2.000 en début d'année.

En 2011, le CSE avait reçu 3.053 nouveaux dossiers. Leur nombre s'est élevé à 6.313 en 2014.


Nos dernières videos