-

Des goujons d'or japonais pour la résidence Marcel Marlier à Froyennes

Le grand patron de la société Nice Holdings, a fait le déplacement depuis le Japon, ce vendredi, pour inaugurer la fin de la construction de l'ossature en bois de la résidence Marcel Marlier, à Froyennes. Laquelle, avec ses 8000 mètres carrés, est la plus grande jamais réalisée à ce jour dans le monde par le leader japonais.

Higurashi Kiyoshi,président de la « Nice Holdings », leader dans la construction à ossature bois au Japon, a procédé à l'inauguration, selon les rites de son pays. Il a ainsi confié un marteau d'or, à François Marlier, à la tête, avec son frère Jean-Louis, de la société SPRL "Léaucour création" qui réalise ces impressionnants travaux. Il s'agissait pour celui-ci d'enfoncer, en un minimum de coups, l'un des goujons d'or (en réalité de l'acier doré) permettant de maintenir la dernière poutre de l'assemblage. Chaque coup étant ponctué d'un cri scandé par l'assemblée présente et parmi laquelle avaient pris place plusieurs autorités de la firme japonaise, dont le directeur Hirata Junichiro, l'ingénieur -architecte Tom Yamaguchi et l'ingénieur Ted Yokomo. Un marteau dor portant la figure d'un dragon d'un côté et celle d'un tigre de l'autre, a été remis aux Marlier pour la circonstance. Il figurera en bonne place dans le bâtiment une fois que celui-ci sera entièrement terminé.

La famille du regretté Marcel Marlier (connu pour avoir illustré la série Martine), dont son épouse, participaient également à la cérémonies.

Si la société japonaise accorde autant d'importance à cette construction, c'est, d'une part,parce qu'elle est la plus grande jamais réalisée par le groupe à travers le monde. Au Japon, les constructyion de ce type sont, en effet, limitées à 3000 mètres carrés en raison des risques de tremblements de terre. A Froyennes, la résidence Marcel Marlier, qui abritera 16 appartements et 56 logements en résidence-service, atteint une superficie de 8000 mètres carrés. D'autre part, la société des frères Marlier a profité de ce chantier pour faire tester toute une série de nouvelles techniques, permettant notamment d'atteindre des niveaux d'isolation thermique et acoustique de haute performance. Les entrepreneurs japonais connaissent relativement mal les logements passifs dans leur pays et travailler sur le chantier froyennois a été, pour ces derniers, une réelle source d'enrichissement sur le plan des connaissances.

La résidence devrait recevoir sespremiers locataires en juillet 2016.

La cérémonie qui s'est déroulée sous les objectifs japonais, s'est clôturée autour d'un lunch qui l'était tout autant...

Pour revoir l'histoire de cette construction peu banale, cliquer ici.


Nos dernières videos