DISPARITION D’UN BOEING

MH370 : l'expertise du débris débutera mercredi

MH370 : l'expertise du débris débutera mercredi

«Cela pourrait être une preuve convaincante que le MH370 s’est abîmé dans l’océan Indien», a déclaré le vice-ministre malaisien. AFP

Un numéro partiel sur le débris d’avion découvert sur l’île de la Réunion confirme que l’objet provient d’un Boeing 777, a indiqué un responsable malaisien, estimant que la résolution du mystère de la disparation de l’avion de Malaysia Airlines (vol MH370) approchait.

«Le numéro partiel confirme qu’il (le débris) provient d’un avion Boeing 777. Cette information vient de MAS (Malaysia Airlines). Ils m’en ont informé», a déclaré à l’AFP le vice-ministre malaisien des Transports, Abdul Aziz Kaprawi.

Ce fragment d’aile long de deux mètres retrouvé mercredi sur une plage de l’île française, dans l’ouest de l’océan Indien, porte le numéro partiel «657 BB», selon les photos du débris. Il doit arriver en France métropolitaine samedi matin, a-t-on appris vendredi auprès de sources aéroportuaires. Il sera expertisé mercredi.

Le débris long de deux mètres découvert sur une plage de l'île française, dans l'ouest de l'océan Indien, va quitter la Réunion vendredi à 21H15 locales (17H15 GMT). Il va être acheminé par "un vol commercial d'Air France (AF671) qui doit atterrir à 6H20 (4H20 GMT)" à l'aéroport de Paris-Orly samedi, ont déclaré ces sources à l'AFP.

Il doit ensuite être convoyé près de Toulouse, dans le sud-ouest de la France, pour être analysé par un laboratoire dépendant du ministère de la Défense.
Le vice-ministre malaisien des Transports, Abdul Aziz Kaprawi, a affirmé vendredi à l'AFP qu'un "numéro partiel" sur le débris "confirme qu'il provient d'un avion Boeing 777".

«Je crois que nous nous rapprochons de la résolution du mystère du MH370. Cela pourrait être une preuve convaincante que le MH370 s’est abîmé dans l’océan Indien», a ajouté le vice-ministre malaisien.

Le Boeing 777 parti le 8 mars 2014 de Kuala Lumpur pour rejoindre Pékin avec 239 personnes à bord avait disparu une heure après son décollage. Aucune trace n’a été retrouvée depuis, en dépit des intenses recherches dirigées par l’Australie dans le sud de l’océan Indien, où des satellites ont «accroché» pour la dernière fois les systèmes de communication de l’appareil.

Nos dernières videos