Les vacances de l’extrême : et si vous viviez sur une île féroce ?

Entre la légende qui l’entoure et la réalité improbable qu’elle suggère, les habitants de l’île de North Sentinel s’en soucient peu. Ils vivent comme il y a 60 000 ans.

Envie de dépaysement mais de ne pas tomber sur une plage bondée de touristes? Slatea peut-être la solution pour vos vacances de rêve… ou de cauchemar. En effet, si North Sentinel vous tente, préparez-vous à risquer votre vie. D’aucuns disent d’ailleurs que personne n’est revenu vivant de cette île perdue de l’Océan Indien, dans l’archipel Andaman dans le Golfe du Bengale.

Habitée depuis des siècles par une tribu autochtone (les bien nommés «Sentinelles»), le mode de vie sur cette île n’a franchement pas évolué. Féroces et hostiles pour protéger leur territoire, les Sentinelles n’hésitent pas à brûler la politesse des inconscients qui débarqueraient là. C’est à coups de lances et de flèches qu’ils souhaitent la bienvenue. Ainsi, en 2006, deux pêcheurs y furent tués.

L’île fut redécouverte après le Tsunami de 2004 quand des scientifiques s’inquiétèrent de la menace pesant sur la tribu. Grâce à ses connaissances de l’île et des points de replis, elle survécut pourtant.

Pourtant, dans l’Histoire, différentes équipes d’anthropologues ont bien tenté de les approcher, sans grand succès. Sauf en 1991, quand quelques images ont pu être captées et que quelques éléments ont pu être glanés sur leurs repas faits de tortues et de poissons. De même, le contact avec le «monde moderne» pourrait bien être fatal à ces indigènes au système immunitaire peu évolué et vulnérable.

Une nouvelle idée de no man’s land pour Koh Lanta?

Nos dernières videos