STANDARD-ZELJEZNICAR

Muslin : « Il faudra un match plein »

Muslin : « Il faudra un match plein »

L’entraîneur serbe sait que sa jeune équipe sera confrontée à un gros challenge dans l’ambiance de Sarajevo. BELGA

L’entraîneur du Standard regrette que ses joueurs n’aient pas mis le troisième but, et la façon dont ils ont géré la seconde période.

M. Muslin, comment expliquer que le match ait tourné de cette façon?

Il y a eu deux mi-temps totalement différentes, c’est vrai. Avec un très bon Standard en première période, des occasions et le jeu qu’on préconise. Malheureusement, on n’a pas marqué un troisième but comme on le méritait. À la mi-temps j’ai dit aux joueurs de ne pas lâcher, de continuer, mais peut-être le rythme était-il trop élevé? On a moins joué en profondeur ensuite. Plus individuellement, ce qui a permis à Zeljeznicar de revenir. Ils marquent à un moment où ils ont un peu plus le ballon, certes, mais sans être véritablement dangereux. Et au final, on est heureux qu’ils n’égalisent pas, même si un nul aurait été injuste vu notre première mi-temps. Peut-être est-ce à cause du manque de rythme de match. J’ai essayé de renforcer l’équipe (NDLR: avec des changements), mais je n’ai pas réussi.

Comment envisager le match de jeudi prochain?

Je sais que le retour sera difficile. En Coupe d’Europe, on ne doit pas encaisser chez soi. Un 1-0 leur suffit maintenant. Il faudra un match plein. Je savais qu’il faudrait deux beaux résultats pour se qualifier. Si on joue comme en première période, pas de problème, mais on devra se préparer pour ça, car ils auront le soutien de toute une ville.

Le problème était-il physique ou mental?

Les deux, mais un peu plus mental. En deuxième période, il fallait plus garder le ballon et essayer de marquer le troisième. Malheureusement, on a encaissé.

Mettre Santini en position de marquer semble encore compliqué pour l’équipe.

C’était déjà beaucoup mieux qu’à Courtrai au niveau du jeu. On progresse, il y avait plus de fluidité.

Vous parliez avant le match du fait qu’il faudrait des renforts d’expérience. Ce résultat n’en est-il pas une nouvelle illustration?

Oui, il faut de l’expérience. Aujourd’hui vu que ça allait bien en première mi-temps, je pensais que ça allait passer. Mais on a vu qu’il faut du temps pour les jeunes. À Zeljeznicar, c’est différent, car en Bosnie, on fait jouer très tôt les jeunes car ils partent vite à l’étranger.

Le transfert de Rochinha n’amène pas vraiment plus d’expérience.

C’est un profil intéressant, mais il ne vient pas pour tout de suite. Il est encore jeune pour nous renforcer. La direction sait ce que je veux, on est d’accord là-dessus. Je ne vous dirai pas à quels postes j’ai besoin de renfort. Mais bon, ce n’est pas pour la ligne arrière.

Nos dernières videos