EUROPA LEAGUE

Mazzù: «Luhansk, c’est comme La Gantoise mais en dix fois plus fort»

Mazzù: «Luhansk, c’est comme La Gantoise mais en dix fois plus fort»

belga

Felice Mazzù n’avait pas envie de faire semblant. Néanmoins, il n’avait pas envie non plus de gommer tout espoir: « On ira à Kiev en se disant qu’en foot, tout peut arriver.

Il peut y avoir un but rapide, une exclusion… Si on est pro et ambitieux, il faut y croire».

Ce n’est pas tant le score, même s’il est difficilement inversable, qui semble insurmontable, mais le niveau de Luhansk, tout simplement. « On connaissait leur jeu rapide, précis, tout en verticalité, explique le coach carolo. Mais ce n’est pas parce qu’on le connaît qu’on peut le contrer. Zorya Luhansk, c’est très, très fort. Cela joue comme La Gantoise, mais en dix fois plus fort.»

Felice Mazzù a bien songé à introduire Geraerts en cours de match pour contrer les infiltrations de ce magnifique Malinovsky (22 ans, prêté par Donetsk et promis à un bel avenir) mais… «Au moment où j’appelle Geraerts, le 0-1 tombe. Après, j’ai préféré rester dans un dispositif plus offensif. Pour les cinq dernières minutes, lorsque Ferber est monté, j’ai même placé deux pointes. Alors, s’il faut reprocher ce second but ukrainien, ce n’est pas à mes joueurs, mais à moi. Mes gars ont tout donné. Avant de penser au match retour, il va falloir se recentrer sur le championnat et effectuer un gros boulot psychologique. On a découvert le vrai niveau de l’Europe, et cela peut laisser des trace

Nos dernières videos