article abonné offert

CHARLEROI - Cour d’appel de Bruxelles

Marteau à attendrir sur le crâne

Marteau à attendrir sur le crâne

L’accusé revient de loin, cette fois il ne retournera pas derrière les barreaux. pixarno – Fotolia

En 2010, le trentenaire avait laissé son épouse pour morte. Après six heures en cellule de dégrisement, il avait seulement avoué une «scène de couple»…

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 96 des 594 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos