Pour le SNI, «pas question de supprimer les certificats médicaux courte durée. Suite à l’harmonisation des statuts, tant l’employé que l’ouvrier voient leur premier jour de maladie payé, ce qui n’était pas le cas, avant, pour les ouvriers.

Rester à la maison sans devoir se justifier par un certificat médical est un message très dangereux. Le travailleur doit prouver sa maladie de manière objective via un certificat. Celui qui est vraiment malade mérite tout le soutien possible, mais pas celui qui veut récupérer suite à des excès ou juste bénéficier de quelques jours de repos sous prétexte de la maladie

Nos dernières videos