« On prépare le service minimum »

SNCB Coup de gueule de la régionale bruxelloise de la CGSP-cheminots: « la Direction Transport de la SNCB a réuni les chefs de zone, affirme-t-elle, afin de connaître les besoins en effectif minimum dans chaque gare, en cas de grève.

Dès lors, il ne fait aucun doute que la SNCB se prépare déjà au service garanti que le gouvernement a prévu dans son programme, à l’instar des prisons et de Belgocontrol».

«Une des raisons avancées par le gouvernement pour justifier cette mesure est le mécontentement causé par les nombreux retards, poursuit le syndicat socialiste des cheminots. Or, les études réalisées sur la ponctualité ne font aucunement mention des grèves comme étant une cause importante de retards».

Pour faire circuler des trains, «il ne faut pas uniquement un train et un conducteur et un accompagnateur de train mais aussi toute une série de travailleurs dans les cabines de signalisation, dans les ateliers et dans les gares», rappelle la régionale bruxelloise de la CGSP-Cheminots. Qui se fait accusatrice en affirmant que «cette manœuvre a pour but de casser la résistance des cheminots contre le démantèlement de la SNCB». Et «affaiblir les syndicats, en s’attaquant au droit de grève!»

Nos dernières videos