Libération d’un député d’opposition accusé d’« offense » à Kabila

RD CONGO Le député congolais d’opposition Jean-Bertrand Ewanga, condamné en 2014 à un an de prison ferme pour «offense» au président Joseph Kabila lors d’un rassemblement politique à Kinshasa, a été libéré jeudi, a-t-on appris auprès de l’intéressé et de son parti.

«Il est libre et il est déjà chez lui, à la maison. Je n’étais pas là mais lui-même m’a appelé pour annoncer sa libération», a déclaré Clément Luamba, l’un de ses conseillers. M. Ewanga, secrétaire général de l’Union pour la nation congolaise (UNC, 3e parti d’opposition), a refusé de s’exprimer, préférant « savourer» son retour parmi ses proches.

Le député avait été l’un des principaux orateurs d’une manifestation organisée le 4 août 2014 à Kinshasa contre toute modification constitutionnelle visant à maintenir au pouvoir le président Kabila après la fin de son deuxième quinquennat en 2016.

Le député avait été arrêté le lendemain puis condamné à un an de prison ferme pour «offense au chef de l’État, aux membres du gouvernement et aux membres du Parlement».

Nos dernières videos