CYCLISME

Greipel: « Quatre ans que j’essayais de gagner sur les Champs-Elysées »

Greipel: « Quatre ans que j’essayais de gagner sur les Champs-Elysées »

André Greipel était le plus puissant à l’arrivée sur les Champs. BELGA PHOTO DAVID STOCKMAN BELGA

Avec quatre succès d’étapes, André Greipel a été le maître du sprint sur le Tour 2015, titre que l’Allemand a conforté dimanche lors de la dernière étape.

«Depuis que je cours, j’ai toujours rêvé de gagner ici à Paris, le plus beau sprint du monde. Les Champs-Elysées, c’est la capitale mondiale du sprint. Cela faisait quatre ans que j’essayais de gagner. Maintenant, j’ai réussi devant ma famille et tout le staff.»

Avec Greipel, Lotto-Soudal a remporté quatre des cinq sprints massifs de ce Tour. «J’ai éprouvé beaucoup de mal dans les Alpes et cela rend cette victoire encore plus belle», a reconnu l’Allemand. «Je suis heureux de ne pas avoir abandonné et d’avoir encore pu réaliser quelque chose de bien. Je veux remercier mes parents, ma famille, mes entraîneurs et mon équipe pour leur énorme soutien. Nous avons tout de suite pris les commandes du peloton derrière l’échappée, avec Thomas De Gendt qui a fait un gros travail, puis Tony Gallopin et Tim Wellens. On a tout fait pour provoquer ce sprint massif. Dans le dernier kilomètre, on ne voulait pas être devant trop tôt. Finalement, à la sortie du dernier virage, j’étais un peu loin des premiers mais je me sentais très fort et j’avais beaucoup de punch dans les jambes.»