ÉTATS-UNIS

La vidéo de l’arrestation de Sandra Bland dévoilée par les autorités

Sous la pression publique, les autorités texanes ont publié la vidéo de l’arrestation de Sandra Bland. Cette jeune femme de 28 ans est décédée en prison après avoir été arrêtée pour un simple contrôle routier.

Mercredi, sous la pression populaire, le département de la sécurité publique du Texas a publié la vidéo montrant l’arrestation de Sandra Bland. Cette jeune femme noire épileptique de 28 ans a été retrouvée morte dans sa cellule le 13 juillet dernier après trois jours de garde à vue passé dans la prison de Hempstead, dans l’état du Texas. Ce décès a relancé le débat autour des abus policiers envers les noirs.

«Je vais t’allumer»

Interpellée pour un simple oubli de clignoteur, Sandra Bland a ensuite été arrêtée pour «agression sur fonctionnaire» après avoir «argumenté et avoir été peu coopérative» lors d’un contrôle de la circulation, a déclaré le ministère texan de la sécurité publique dans un communiqué. La vidéo fixée sur le tableau de bord de la voiture de police montre comment une simple contravention dégénère en une arrestation musclée.

Le policier demande à la jeune femme si «tout va bien» car elle a l’air «irritée». Elle lui répond qu’elle trouve injuste de recevoir une amende alors qu’elle se déportait simplement sur le côté pour laisser passer la voiture de police derrière elle. Agacé par le répondant de la conductrice, l’agent lui demande «d’éteindre sa cigarette». Un geste qu’elle refuse car elle s’estime libre de fumer dans son véhicule.

Le policier demande alors à plusieurs reprises à Sandra Bland de «sortir de sa voiture». Voyant que la jeune femme n’obtempère pas, il s’énerve et sort son taiser en lançant violemment: «Je vais t’allumer». La Texane fini par sortir de son véhicule en demandant au policier «s’il est fier de lui», en le traitant de «lopette» et lui précisant qu’elle se réjouit de le faire condamner par la justice pour son comportement.

Sa tête heurte le sol

L’agent menotte ensuite la jeune femme, sans ménagement, qui lui demande à plusieurs reprises «pour quel motif il l’arrête». C’est alors que la scène sort du cadre et que les opinions divergent. Selon le policier, Sandra Bland le frappe dans les côtes et au tibia. Mais dans la vidéo, c’est bien la jeune femme qu’on entend en pleurs dire que sa tête a heurté le sol après avoir été jetée par terre.

Abasourdie par la situation, Sandra Bland répète qu’elle ne comprend pas comment un simple oubli de clignoteur a pu dégénérer autant. Elle avertit alors le policier qu’elle souffre d’épilepsie. Sans s’en soucier outre mesure, ce dernier lui répond simplement «Bien».

Dans cette courte vidéo réalisée par un passant, la version du policier semble être contredite.

Le suicide confirmé

Après trois jours en détention, Sandra Bland est retrouvée sans vie dans sa cellule dans la prison locale de Hempstead, au Texas. Selon les autorités pénitentiaires, la Texane s’est suicidée. Mais sa famille ne croit pas à cette théorie arguant que «se suicider n’était absolument pas dans sa personnalité» et que la jeune femme était «heureuse de commencer un nouveau travail».

D’abord classée comme un simple suicide, l’affaire fait ensuite l’objet d’une enquête par le FBI et les Texas Rangers et suscite un vif débat dans un climat tendu où les bavures policières envers la population noire se multiplient des derniers mois. Mais jeudi, Warren Diepraam, le procureur adjoint du comté de Waller, déclare à la presse que les indices tirés de l’autopsie de Sandra Bland «sont compatibles avec un suicide»; précisant qu’aucune blessure grave datant de l’arrestation n’a été détectée.

Nos dernières videos