Enterrée depuis la réunification, la tête d’une gigantesque statue de Lénine qui ornait jadis une place de Berlin-Est va de nouveau être exposée, mais ce retour ne se fait pas sans difficultés.

La scène a marqué les spectateurs du film Good Bye Lénine (2003), l’un des plus grands succès du cinéma allemand: un gigantesque buste du leader de la Révolution d’octobre qui vole, suspendu à un hélicoptère, au-dessus des immeubles de la Karl-Marx-Allee, ancienne avenue témoin de Berlin-Est.

À la fin de l’été, Lénine retraversera la capitale allemande… en semi-remorque. Et cette fois, ce ne sera pas pour les besoins d’une fiction. Ce crâne géant d’1,70 m de haut et 3,5 tonnes va intégrer une exposition permanente consacrée aux monuments politiques de Berlin mis au rebut au gré des changements de régimes et qui racontent l’histoire tumultueuse de l’Allemagne.

«Lénine était dès le début prévu comme faisant partie de l’exposition car il s’agit d’une statue particulière, rien que par sa taille», a expliqué Andrea Theissen, conservatrice de la citadelle de Spandau où se tiendra l’exposition dès septembre.

L’ensemble du monument de granit rose ukrainien mesurait 19 mètres de haut. Inauguré devant plusieurs dizaines de milliers de personnes en 1970, le monument est resté 31 ans sur une place portant le nom du révolutionnaire.

Jusqu ‘à ce que la statue soit démontée à l’automne 1991 et enfouie dans le sol d’une forêt, en 120 pièces détachées.

La tête aurait pu y rester encore de très nombreuses années car plus personne ne savait exactement où celle-ci se trouvait. Jusqu’à ce qu’un documentariste américain en retrouve la trace. En dépit des réticences et des inquiétudes officielles, Lénine devrait donc réapparaître à la faveur d’une exposition. Aussi gisant que s’il était en terre.

Nos dernières videos