Le plus gros souci du métier d’agriculteur? «Savoir prendre un peu de temps pour soi», répond Étienne Baijot, professeur à Saint-Quentin.

La longévité d’un tracteur ne se calcule pas à son âge mais à ses heures de travail. Pour l’agriculteur, c’est apparemment pareil: «Un agriculteur doit pouvoir se libérer 1 000 heures par an. Quand on fait le calcul, ce n’est pas énorme.» Mais pour ce professeur, c’est indispensable pour prendre un peu de recul sur cette profession «bouffeuse de temps». «La plupart des agriculteurs sont avant tout des gens passionnés. S’arrêter, pour eux, c’est très difficile vu qu’il y a toujours quelque chose à faire dans une ferme.»

Nos dernières videos