NATURE

Qui est cet oiseau qui me réveille à quatre heures du matin ?

Qui est cet oiseau qui me réveille à quatre heures du matin ?

Le merle, le rouge-gorge, la grive… autant d’oiseaux qui font un petit concert pour montrer qu’ils sont là, quand la nuit se termine. reimax16 – Fotolia

Quatre heures, quatre heures et demi du matin. Il fait encore nuit, mais lui, il crie sous les fenêtres. Qui est cet oiseau et pourquoi chante-t-il de si bonne heure, Antoine Derouaux, ornithologue chez Natagora nous l’explique.

Antoine Derouaux, ornithologue chez Natagora n’hésite pas longtemps quand on lui décrit le chant qui résonne à 4 heures 30 du matin. «Ce sont les turdidés qui émettent ce chant assez sonore à la fin de la nuit: les merles, rouges-gorges et les grives.»

Ce sont les mâles qui chantent

Pourquoi nous réveillent-ils? Pour défendre leur territoire. «C’est pour cela qu’ils sont là après la nuit», dit Antoine Derouaux, qui ajoute que les oiseaux chantent également pour attirer les femelles. Et il ajoute: «Mais cette période commence à se terminer, car les oiseaux commencent à nicher. Ils vont continuer à chanter jusque fin juillet, puis ce sera plus calme.» Le mâle chante, mais parfois la femelle reprend en duo avec le mâle. «La femelle chante aussi parfois en dehors de la période de reproduction, pour défendre son territoire.»

Les oiseaux ne s’installent pas dans leur nid pour chanter. «Ils vont assez loin du nid, pour que le prédateur ne repère pas le nid et les jeunes.» Ce n’est pas contre les prédateurs que les turdidés «marquent leur territoire par leur chant, mais par rapport aux autres oiseaux de leur espèce.

L’ornithologue explique: «Un bon territoire est un territoire où les jeunes sont à l’abri des prédateurs – chats ou rongeurs-, bien cachés dans le nid, un territoire où l’on trouve suffisamment de nourriture.» En terme de jardin, l’idéal est un jardin mixte, avec des zones tondues et des zones aux herbes hautes, une haie dense, un potager et un compost.

Un nouveau nid

Si l’un des arbres de votre jardin accueille des oiseaux en ce moment, vous n’êtes pas assuré de les revoir au même endroit. «Chez les passereaux, le nid ne sert qu’une fois, qu’il y ait une, deux ou trois nidifications par an. Par conséquent, le prédateur ne peut pas assimiler la présence d’un nid. Par contre, chez les rapaces, ou les cigognes, le nid est gros et peut être réutilisé d’année en année.»

Et les nichoirs? Sont-ils la garantie de revoir des oiseaux? «Le nichoir ou l’arbre creux sont plus difficiles d’accès pour le prédateur. Si vous le nettoyez, l’oiseau pourra revenir y construire un nouveau nid. Il arrive parfois qu’il construise un nid sur le nid existant.»