EUROPE

Verhofstadt hurle sur Tsipras au Parlement européen : « Je suis en colère »

«Je suis en colère, M. Tsipras, car nous ne voyons pas de propositions concrètes de votre part», a hurlé Guy Verhofstadt à l’adresse du Premier ministre grec lors de son passage au Parlement européen.

L’ancien Premier ministre belge n’a rien perdu de sa verve et il l’a démontré aujourd’hui au Parlement européen, lors de la venue d’Alexis Tsipras. S’en prenant violemment au Premier ministre grec, il l’a pressé à venir avec des réformes pour éviter la sortie de la Grèce de l’Europe.

«Vous parlez de réformes mais nous n’avons jamais vu de propositions concrètes de réformes. Si on veut éviter le Grexit, il n’y a qu’une seule façon de le faire: il faut venir dans les prochains jours, dans les 48 heures à venir, avec une liste crédible de réformes. Et ça ne signifie pas de dire que vous voulez en finir avec le clientélisme. Cela veut dire que vous présentez une carte de route et un calendrier précis.»

Sous les applaudissements du Parlement, Guy Verhofstadt a poursuivi en détaillant les 5 choses à faire pour lancer les réformes en Grèce, sous le regard d’un Tsipras songeur.

Ci-dessous, l’intervention complète de Guy Verhofstadt (en anglais).

I got angry this morning at Mr Tsipras, because we need to see concrete proposals coming from him. We can only avoid a #Grexit if he takes his responsibility. Watch my speech again here

Posted by Guy Verhofstadt on mercredi 8 juillet 2015