Pont-Saint-Esprit, village empoisonné ?

Plus de 60 ans plus tard, on ne sait toujours pas quel mal a gagné Pont-Saint-Esprit en août 1951. © Piments Pourpre productions

Le village de Pont-Saint-Esprit a-t-il été empoisonné au LSD par la grâce d’une expérimentation de la CIA en 1951? Le mystère demeure…

C’était à l’été 1951. Un été maudit pour pas mal de villages français, prix de surprenantes et inexplicables intoxications. Et plus particulièrement pour celui de Pont-Saint-Esprit, au cœur de la Drôme.

Dans ce petit patelin de moins de cinq mille âmes, le phénomène est spectaculaire: le 17 août, plusieurs centaines de ses habitants semblent comme gagnés par la folie. Ils seront plus de 300 à être atteints de ce mal mystérieux. Cinq d’entre eux trouveront la mort; beaucoup d’autres passeront un temps plus ou moins long en institut psychiatrique.

Pour les Spiripontains encore sains d’esprit, la psychose est forte. Et le besoin de trouver un coupable aussi. Plusieurs suspects, notamment soupçonnés d’avoir empoisonné le pain d’une boulangerie locale, seront arrêtés. Puis relâchés. Et malgré les nombreuses pistes avancées, on ne sait toujours pas, plus de 60 ans après, ce qui a provoqué l’hystérie collective d’août 1951.

Il se pourrait pourtant – c’est du moins l’hypothèse formulée dans le documentaire que diffuse France 3 ce soir – que ce soit la… CIA qui se cache derrière le phénomène: depuis quelques années, l’agence gouvernementale américaine est en effet soupçonnée d’avoir mené, en France et dans le plus grand secret, une expérimentation à grande échelle destinée à faire du LSD, une drogue extrêmement puissante aux «vertus» hallucinatoires, une authentique arme de guerre. Info ou intox? Ou info… et intox?

France 3, 23.20