CYCLISME

Tour de France 2015 : victoire de Rodriguez dans la 3e étape, Froome en jaune, spectaculaire chute dans le peloton (images)

Solide chute durant la troisième étape du Tour de France… Capture d’écran

La troisième étape du Tour de France a été remportée par Joaquim Rodriguez et marquée par une chute collective assez impressionnante. Plusieurs coureurs ont abandonné. Froome prend le jaune.

+ Froome ne s’attendait « pas au maillot jaune »

L’Espagnol Joaquim Rodriguez (Katusha) a remporté la 3e étape du Tour de France (WorldTour) disputée sur 159,5 km entre Anvers et le mur de Huy, où le Britannique Christopher Froome (Sky) s’est emparé du maillot jaune du Suisse Fabian Cancellara (Trek), victime d’une chute à une cinquantaine de kilomètres de l’arrivée. «Purito» a devancé Froome au sommet du mur de Huy, le Français Alexis Vuillermoz (AG2R) prenant la 3e place à 4 secondes.

Outre l’échappée matinale menée par Bryan Nauleau (Europcar), Martin Elmiger (IAM), Jan Barta (Bora) et Serge Pauwels (MTN) durant une petite centaine de kilomètres, l’étape a surtout été marquée par une chute impressionnante à 52 km de l’arrivée.

Une spectaculaire chute collective à plus de 80 km/h

Juste au moment où le peloton rejoignait les quatre fuyards et entamait la descente vers Andenne, où l’attendait la première difficulté du Tour avec la côte de Bohissau, une vingtaine de coureurs – dont le désormais ex-maillot jaune Fabian Cancellara – sont tombés à plus de 80 km/h. Plusieurs coureurs, le Néerlandais Tom Dumoulin, l’Australien Simon Gerrans, le Russe Dmitriy Kozonchuk et le Français William Bonnet, ont été contraints à l’abandon. D’autres coureurs ont été également touchés (Matthews, Oss, Henderson et Vansummeren notamment) mais ont poursuivi la course.

«Cancellara a l’air d’être bien sonné»

«Cancellara a l’air d’être bien sonné, il a l’air d’avoir mal», a déclaré à France Télévisions son directeur sportif Alain Gallopin. Le Suisse a néanmoins pu reprendre la course.

En raison des circonstances exceptionnelles et par mesure de sécurité (voir ci-dessous), la direction de course a alors stoppé la course pendant de longues minutes, au pied de la côte de Bohissau (Km 109), afin de permettre aux coureurs attardés de reprendre place et avant qu’un nouveau départ ne soit donné.

Cancellara, handicapé par sa chute, a terminé l’étape en compagnie d’un groupe d’attardés dont faisait également partie l’Allemand André Greipel, vainqueur hier de la 2e étape, alors qu’à l’avant les favoris se neutralisaient jusqu’au pied de la dernière ascension.

Au général, Froome endosse le maillot jaune avec une seconde d’avance sur l’Allemand Tony Martin et 13 sur l’Américain Tejay Van Garderen. Greg Van Avermaet est premier Belge, à la 5e place, à 28 secondes du leader.

Demain, les pavés sont au menu de la 4e étape longue de 223,5 kilomètres, entre Seraing et Cambrai, en France.

Pourquoi avoir stoppé la course? Voici la raison

D’après les explications de Thierry Marichal, le président de la Fédération Wallonie-Bruxelles de cyclisme, la course a été stoppée car l’assistance médicale, entièrement mobilisée par la chute collective, ne pouvait plus assurer la sécurité de l’ensemble du peloton et n’aurait pas pu faire face à un nouvel incident.

 

Revivez notre direct