CYCLISME

Championnat de Belgique : Monfort forfait

Championnat de Belgique : Monfort forfait

Encore quelques douleurs au dos pour Maxime Monfort, qui fera l’impasse ce dimanche. BELGA

Pas de championnat national pour le Nadrinois, qui reprendra au Tour de Pologne. Tout est axé sur le Tour d’Espagne.

Maxime Monfort, pas de championnat de Belgique ce dimanche, à Tervueren?

Non, je me suis testé jeudi. Je n’étais plus remonté sur le vélo depuis ma chute la semaine dernière en Suisse. Du côté de la tête, plus de problème. Les douleurs ont complètement disparu. Par contre, pour le dos, ce n’est pas encore le top. Je me vois mal prendre le départ d’une telle épreuve avec cette condition.

Quand est prévue votre prochaine épreuve?

Le 2 août, je prendrai part au Tour de Pologne.

C’est une répétition idéale pour la Vuelta, qui démarre le 22 août.

Deux stages en montagne

Place aux vacances, donc?

Cela dépend ce que vous entendez par vacances. Oui, cela me fait du bien de me ressourcer en famille, mais d’ici une semaine, je m’engage à fond dans la préparation de la Vuelta. Je veux faire le maximum pour m’y présenter en condition optimale, comme ce fut le cas au Giro.

Au cours du mois prochain, je pars à deux reprises en stage en montagne: une fois, avec les miens, la seconde, avec l’équipe.

Vous avez digéré votre non-sélection pour le Tour?

Je n’y pense plus du tout. Ce n’est pas comme si ce devait être ma première expérience dans la Grande Boucle. Ou la dernière (rires). Mais je réagirais sans doute autrement si je m’étais loupé au Giro. Là, j’ai tout de même réussi quelque chose de bien (NDLR: 11e du général). C’est, en tout cas, le parfait adjuvant pour tenter de récidiver en Espagne.

En contact avec trois formations

Vous avez déjà étudié le parcours?

Dans ses grandes lignes. Il faut s’attendre à des étapes très rythmées dès le début. C’est la raison pour laquelle je dois vraiment me présenter au top de ma condition à Puerto Banus, le 2 août.

Avec votre nouveau contrat pour 2016 en poche?

Je l’espère, mais je ne me fais pas de bile pour l’instant. Disons que les tractations progressent. Avec mon employeur actuel, Lotto-Soudal, mais aussi avec deux autres équipes du WorldTour. Mais il ne sert à rien d’en parler tant que je n’ai pas mon contrat signé sous les yeux.


Nos dernières videos