OTAN

Dépenses de défense : la Belgique en queue de peloton

Dépenses de défense : la Belgique en queue de peloton

- Archives Heymans

La Belgique se situe en queue de peloton des 27 pays de l’Otan possédant une armée en ce qui concerne les dépenses de défense

La Belgique pointe à l’avant-dernière place, aux côtés de la Hongrie et de l’Espagne, ne précédant que le Luxembourg, révèlent des statistiques publiées ce lundi par l’Alliance atlantique.

Selon une estimation valant pour 2015, la Belgique ne consacre que 0,9% de son Produit intérieur brut (PIB) aux «dépenses de défense» – une notion recouvrant à la fois le budget de la Défense et les pensions des militaires -, là où l’Otan réclame de ses membres qu’ils atteignent les 2%.

Elle se situe tout en fin de classement, au même niveau que la Hongrie et l’Espagne. Le Luxembourg ferme la marche, avec des dépenses de défense ne représentant que 0,5% de son PIB.

Seuls cinq alliés atteignent le seuil des 2% (les États-Unis, avec 3,6%, la Grèce avec 2,4%, la Pologne avec 2,2%, le Royaume-Uni avec 2,1% et l’Estonie avec 2%), indique ce document annuel intitulé «Données économiques et financières concernant la défense de l’Otan».