SOCIÉTÉ

Un roman pour aider les adolescents à évoquer leurs dépendances

Un roman pour aider les adolescents à évoquer leurs dépendances

De nombreux fumeurs s’adressant à l’ASBL n’ont, par exemple, pas du tout conscience qu’ils commencent à fumer pour paraître plus âgés. Reporters/SPL

Les adolescents de 15-17 ans et leurs dépendances constituent le nouveau public cible d’Infor-Drogues.

Comme pour un précédent projet de lutte contre la cyberdépendance, à destination des enfants de primaire, l’ASBL a sollicité le romancier Nicolas Ancion pour décrire les vies croisées de quelques jeunes particulièrement attirés par internet, Facebook, les jeux, l’alcool ou encore le cannabis.

Le roman, intitulé «En mille morceaux», présente plusieurs personnages sans réel héros principal. «Cela permet de diversifier les situations, les contextes et donc les prises de risques», explique Infor-Drogues dans un communiqué. À travers les personnages, le livre va tenter de faire comprendre que les motivations sont plus souvent relationnelles (pour faire plaisir, pour séduire, pour faire partie du groupe, pour paraître ceci ou cela, etc.).

De nombreux fumeurs s’adressant à l’ASBL n’ont, par exemple, pas du tout conscience qu’ils commencent à fumer pour paraître plus âgés. «Un axe essentiel de la prévention sera de faire prendre conscience des motivations liées aux consommations de drogues, d’alcool ou aux prises de risques. […] C’est ici que l’utilisation de personnages de fiction attachants et proches auxquels le public peut s’identifier peut se révéler une piste très intéressante», détaille l’association.

À l’adolescence, «il est assez difficile d’évoquer certains comportements personnels, surtout en groupe. Infor-Drogues a dès lors privilégié un outil qui pourra être utilisé de façon individuelle», poursuivent Nicolas Ancion et l’ASBL. Un site internet (www.enmillemorceaux.be) a donc été développé. Il propose de nouvelles situations avec lesquelles le lecteur ou l’internaute pourra construire des relations entre le personnage de fiction, son environnement et son comportement. «Le site pourra être utilisé par des enseignants du cours de français pour travailler la compréhension à la lecture ou les caractéristiques des personnages», ajoute Infor-Drogues.