AEROPORTS WALLONS

José Happart dépose plainte contre le ministre Di Antonio

Reporters José Happart a démenti le fait d’être en aveux dans un dossier de corruption. Contrairement à ce qu’affirmait ce vendredi le ministre Di Antonio dans l’Avenir.

José Happart dément être en aveux dans le cadre d’un dossier de corruption instruit à Liège. Il dépose plainte contre le ministre Carlo Di Antonio qui, dans l’Avenir de vendredi, évoquait des aveux de la part du président de Liège Airport.

La guerre est déclarée. Vendredi, le ministre Carlo Di Antonio (CdH), chargé de la tutelle des Aéroports wallons, déclarait dans nos colonnes qu’il ne voulait pas mettre les pieds à Liège Aiport. En cause, nous disait-il, le fait que tant José Happart que Luc Partoune, respectivement président du CA et directeur général de Liège Airport étaient inculpés et en aveux dans le cadre de faits délictueux. Le ministre se demandait ouvertement comment les deux hommes n’avaient d’ailleurs «pas fait un pas de côté».

Pas en aveux

José Happart, par l’intermédiaire de son avocat Me Philippe Zevenne, a farouchement démenti les assertions du ministre. «Je ne sais pas où il est allé chercher que mon client est en aveux. Dans tout le dossier, José Happart a toujours nié les faits dont il était soupçonné.»

José Happart donc décidé de déposer plainte pour calomnie et diffamation contre le ministre Di Antonio.

+ Le dossier complet dans L'Avenir de ce samedi, sur tablette, smartphone ou PC

Nos dernières videos