CYCLISME

Philippe Gilbert sera bien au départ de Liège-Bastogne-Liège

Philippe Gilbert sera bien au départ de Liège-Bastogne-Liège

Philippe Gilbert sera bien là dimanche. BELGA

Philippe Gilbert, victime d’une chute mercredi lors de la flèche wallonne, a annoncé ce vendredi qu’il devrait bien être présent au départ de Liège-Bastogne-Liège, ce dimanche.

Philippe Gilbert a annoncé, vendredi après-midi à l’occasion d’une conférence de presse à Chaudfontaine, qu’il devrait bien être présent sur la ligne de départ de Liège-Bastogne-Liège. S’il ne sent pas à 100% dimanche, il pourrait toutefois décider de ne pas participer à la Doyenne.

Philippe Gilbert a réussi à rouler trois heures sur le plat vendredi. Sans trop pousser sur les pédales toutefois, exercice qu’il fera samedi et dont le bilan sera décisif pour sa participation dimanche à Liège-Bastogne-Liège. «Je dois dire que j’ai déjà progressé en quinze heures depuis ma chute. Je suis content d’avoir pu rouler trois heures ce vendredi et de pouvoir pédaler en danseuse, ce que je ne pouvais pas faire jeudi. Je ressens encore des douleurs un peu partout mais surtout à l’arrière du genou droit où je me suis blessé dans la chute de mercredi. Ma chaussure est restée bloquée dans la pédale et j’ai dû exercer une pression avec la jambe qui a blessé le haut du mollet, derrière le genou. C’est une blessure assez profonde et pas facile à localiser, une blessure qui n’est pas habituelle chez un cycliste», a déclaré Philippe Gilbert vendredi en conférence de presse.

Philippe Gilbert s’était relevé groggy après sa chute et il avait pu remonter en selle sur le vélo de réserve. «Dès que je suis tombé, j’ai su que ce n’était pas bon signe pour la fin de la course. Et c’est seulement sur le vélo de réserve que j’ai ressenti la douleur. J’ai mis pied à terre tout de suite et j’ai voulu perdre le moins de temps possible pour me faire soigner. Le compte à rebours avait commencé.»

Le leader de l’équipe BMC effectuera un test avec des intensités samedi au terme duquel il décidera s’il participera ou nom à la Liège-Bastogne-Liège. «On verra comme ça se passera. Il reste cette interrogation. Je ne suis certes pas dans la meilleure des situations avant la Doyenne. Je vais juste faire mon maximum. Mais je ne partirai pas si je ne suis pas à 100%. Liège est un grand objectif pour moi et pour l’équipe. Je ne veux pas y être simplement pour faire nombre. Mais je suis toujours optimiste. J’ai déjà beaucoup progressé en 15 heures. Il m’en reste 30 avant dimanche pour tout récupérer. Ce serait très frustrant de ne pas pouvoir courir car j’ai fait beacoup de sacrifices et d’heures de selle pour être prêt maintenant. De plus, je n’ai jamais raté Liège depuis que je suis professionnel. J’y ai signé des top-10, je m’y suis imposé, je peux encore gagner. Mais, au pire, tout le travail que j’ai fait jusqu’ici servira en tout cas car le Giro part dans à peine 15 jours. Mais je reste quand même frustré car, dès que j’arrive en très bonne condition, il m’arrive toujours quelque chose».

Philippe Gilbert avait également chuté, sans conséquences graves, dans la descente du Poggio dans la finale de Milan-San Remo le mois dernier.