FRANCE

Chloé, 9 ans, tuée à Calais : le suspect a avoué les faits

Chloé, 9 ans, tuée à Calais : le suspect a avoué les faits

La petite Chloé avait été retrouvée morte dans un bois, hier. AFP

Un Polonais interpellé dans le nord de la France mercredi après l’enlèvement et le meurtre à Calais de Chloé, une fillette de 9 ans, a reconnu avoir violé et tué l’enfant, ont annoncé jeudi les enquêteurs français.

+ LIRE AUSSI | Le témoignage bouleversant du papa

"L'individu avait fait l'objet d'une interdiction du territoire français (...) et à sa sortie de prison, il avait fait l'objet d'une expulsion du territoire national vers son pays d'origine, la Pologne", a indiqué le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

Mais le procureur de Boulogne, Jean-Pierre Valensi, a précisé que l'interdiction du territoire ne pouvait être appliquée au suspect au regard des infractions pour lesquelles il avait été condamné en France.

L'individu est passé aux aveux

Le Premier ministre socialiste Manuel Valls a assuré que "toute la vérité sera faite pour comprendre l'itinéraire" du suspect, interpellé peu après les faits mercredi et passé aux aveux au cours de sa garde à vue.

Il a précisé que Bernard Cazeneuve était "en contact notamment avec son homologue polonais", pour comprendre comment il avait pu revenir en France d'où il avait été expulsé.

Kidnappée devant témoins en milieu d'après-midi 

La petite victime, Chloé, âgée de 9 ans, a été kidnappée devant témoins en milieu d'après-midi mercredi à Calais, alors qu'elle jouait dehors avec une amie. Son corps dénudé a été retrouvé au bout de deux heures dans un bois de la ville, à proximité d'une voiture rouge immatriculée en Pologne qui avait été aperçue sur les lieux du rapt.

Interpellé peu après et interrogé pendant la nuit, le suspect, un Polonais de 38 ans, a "immédiatement reconnu son implication dans le décès de l'enfant", a déclaré le procureur de Boulogne-sur-Mer, Jean-Pierre Valensi, chargé de l'affaire. "Il a reconnu le viol et l'assassinat", a précisé à l'AFP une source proche de l'enquête.

Condamné à deux reprises en France

Selon le parquet, l'homme avait été condamné à deux reprises en France, en 2004 à quatre ans de prison et en 2010 à six ans, pour des extorsions avec violence, vols aggravés et une séquestration ou tentative de séquestration. Il avait été remis le 27 mars 2014 aux autorités polonaises, qui avaient émis un mandat d'arrêt européen à son encontre "pour des faits de cambriolages commis en l'an 2000 à Varsovie", a indiqué lors de son point de presse le procureur.

Il avait pour objectif de traverser la Manche

Selon le procureur de Boulogne, le suspect a raconté aux enquêteurs être arrivé sans passeport mercredi matin à Calais, avec pour objectif de traverser la Manche pour aller voir sa soeur à Southampton en Angleterre.

Son chemin croise Chloé lorsque, pour aller boire une bière, il gare sa voiture dans la rue où joue la fillette, qui s'approche alors de lui et "l'arrose à l'aide d'un pistolet à eau", a rapporté le magistrat.

Tout se passe alors très vite: il empoigne la fillette et la fait monter de force à l'arrière de sa voiture avant de gagner un bois voisin, où l'agression sexuelle et la mort de la fillette auraient eu lieu, selon la même source.