PLANCENOIT

Balade sur les pas de Napoléon| De jolis paysages pour de terribles scènes de combats à Plancenoit

Plancenoit est l'une des clés de la bataille de Waterloo: les Alliés y ont affaibli l'armée de Napoléon. Cette dernière balade sur les traces de l'empereur nous mène de stèles en monuments commémoratifs, au fil de paysages arborés où se blottissent la Lasne et ses charmants étangs.

A quelques jours des vacances de Pâques, L'Avenir vous propose de partir en balade sur les traces de Napoléon.

Au fil de quatre promenades détaillées et illustrées de photos et de cartes, vous vous plongerez 200 ans en arrière, lorsque l'empereur foula le sol belge avant sa mythique défaite à Waterloo.

+ LIRE AUSSI| Marbaix-la-Tour: Exactement dans les pas de Napoléon, comme en 1815
+ LIRE AUSSI| Ligny: En balade sur la route de la victoire
+ LIRE AUSSI| Une étape à Glabais, par le QG de Napoléon

 

Après avoir admiré la superbe place étagée de Plancenoit, laissez-vous descendre le long de l’église sur la route en pavés, en restant sur la gauche. 

Trois plaques sont placées sur les murs extérieurs de l’église Sainte-Catherine de Plancenoit. L’une dédiée au lieutenant Louis, jeune garde; l’autre en l’honneur de la jeune garde de l’empereur; la troisième dédiée au 8e régiment du colonel Caron.

Arrivé à la route principale, un rapide gauche-droite vous conduit au sentier no 15 de la rue Là-Haut, qui, après une petite montée, vous amène au bord d’une route. La visibilité n’est pas bonne: faites très attention, surtout avec des enfants!

Traversez cette route via le passage pour piétons et empruntez juste en face un sentier en terre qui évolue entre des propriétés. Un peu plus loin, descendez une série de larges escaliers, traversez ensuite un charmant ruisseau, La Lasne, sur un pont, avec des étangs des deux côtés.

Le sentier remonte au milieu de conifères jusqu’à un croisement de chemins; continuez tout droit sur le sentier des Flamandes, le paysage s’ouvre et vous arrivez sur le plateau. Le sentier trace sa route entre les prairies (attention aux barbelés!), vous offrant une très belle vue sur la ferme du Chantelet.

Arrivé à un T, tournez franchement à gauche et laissez-vous guider par un large chemin de terre, par endroits très abîmé. Passage sur le côté de deux barrières avant de rejoindre l’asphalte. Empruntez le côté droit de la route, qui monte légèrement sur une distance de ± 400 mètres, avant de retrouver un chemin de terre qui, progressivement, entre dans le bois de l’Empereur.

Passé la dernière maison, prenez le sentier «Près la Maison Blocry» sur votre droite (panneau «Excepté cyclistes et cavaliers»). Le sentier évolue de manière très agréable dans le bois. Plus loin, empruntez un très vieux tourniquet qui garde l’entrée d’une prairie; laissez-vous descendre tout en tirant vers la gauche. Toujours à gauche dans le paysage, la ferme d’Hubermont. L’endroit est superbe et, à la belle saison, vous aurez le plaisir de partager l’espace avec des chevaux. N’hésitez pas à faire une pause afin de profiter de cet endroit magnifique. Arrivé en bordure de clôture, prenez à gauche et empruntez une série de trois tourniquets. Sorti de la prairie, vous découvrez à votre gauche un très bel étang, l’asphalte sous vos pieds et une petite chapelle droit devant vous.

Maransart et ses étangs

À la route, tournez à droite; cette dernière monte en douceur et, les dernières maisons passées, l’asphalte fait place à un large chemin de terre bordé à droite par le bois et à gauche par des champs. Très belle vue. Ignorez les chemins adjacents, tous privés, et continuez jusqu’à une route en pavés que vous empruntez à gauche. Au passage, remarquez la superbe ferme du Croissant. Restez sur la branche de gauche des pavés et rejoignez la route de l’État que vous suivez à gauche sur ± 500 mètres, avant de prendre à gauche un sentier (sentier de la Garde de Dieu) qui évolue entre les champs, pour rejoindre plus loin la route de l’État.

Continuez la route à gauche, vous entrez dans le village de Maransart; passez devant l’école, puis tournez franchement à gauche dans la rue Fossant, qui descend. Au bas de la rue, tournez à droite, et au premier croisement, tournez encore à droite dans la rue Vallée à la Dame, que vous remontez. Au passage, admirez sur votre gauche une très belle maison classée. Ayant rejoint la route principale, tournez à gauche, passez devant l’église, puis une dizaine de mètres plus loin, à hauteur d’un miroir, empruntez le sentier qui s’en va, descendant, sur votre gauche. Au départ, la pente est assez raide, avec de larges escaliers, puis elle s’adoucit; vous longez à droite des prairies. Attention aux barbelés. Passez devant une chapelle, côté gauche.

Rejoignant une route, tournez à droite dans la rue de la Claudine, qui monte doucement. L’asphalte finit par céder le pas aux pavés à la bifurcation, prenez à droite dans la rue d’Hubermont. Sur votre gauche en contrebas, les différents étangs de Maransart et La Lasne qui s’écoule langoureusement. Passez au-dessus de la rivière avant de rejoindre une route importante que vous suivez sur la gauche, sans la traverser.

Une centaine de mètres plus loin, tournez à gauche en direction de Plancenoit, puis presque aussi vite à droite dans une rue pavée au début. Vous découvrez sur votre gauche la ferme Hannotelet. Après ± 200 mètres, au moment où la rue s’incurve vers la gauche, à hauteur d’un poteau en béton d’une ligne électrique, empruntez un sentier sur la droite qui monte droit dans la pente, bien raide. Plus loin, le sentier continue de monter, plus en douceur, coincé entre deux propriétés. Arrivé à une route, rue de Payot, prenez sur la droite et rejoignez la rue pavée de Fichermont.

Traversez-la pour aller rechercher le chemin de Colombier juste en face, un beau chemin de terre qui monte légèrement. Au premier croisement avec une route, continuez tout droit le sentier qui vient rejoindre la rue Bois Paris, que vous empruntez à droite sur ± 200 mètres. À la fourche, empruntez la branche de gauche et après quelques mètres, tournez à gauche dans le sentier du Peuty qui trace sa voie à travers champs. Au croisement de chemins, continuez tout droit dans les champs pour venir rejoindre la rue de Fichermont. Traversez-la afin de poursuivre sur le sentier où vous tournez à gauche dans le chemin de la Bruyère, qui remonte sur le plateau.

Arrivé au croisement, tournez à droite dans un large chemin, chaussée de Camuselle, que vous suivez tout du long. Au moment où vous retrouvez les pavés, vous découvrez, à votre droite, le monument prussien.

Le monument prussien a été érigé en l’honneur des troupes du maréchal Blücher et célèbre les morts prussiens de la bataille.

Quelques dizaines de mètres plus loin, au rond-point, vous passez devant une stèle érigée en l’honneur de la jeune garde de l’empereur. Il y a un banc si vous souhaitez vous arrêter. Tournez à gauche afin de rejoindre la place de Plancenoit, point de départ de la randonnée.

+ LIRE AUSSI| L'éclairage historique les combats à Plancenoit avec le professeur Bruno Colson

La carte de la promenade et les détails pratiques sont à lire dans L'Avenir de ce vendredi 3 avril, sur tablette iPad ou Android et sur PC.

Balade extraite du livre de Nathalie Demain, "Promenades sur les traces de Napoléon", Racine, 144p. 19,95€.