GLABAIS

Balade sur les pas de Napoléon| Une étape à Glabais, par le dernier QG de Napoléon

La troisième promenade sur les pas de Napoléon fait étape à Glabais, à côté de Vieux-Genappe, où l'empereur passa sa dernière nuit. En route, on peut d'ailleurs visiter son QG, devenu musée. L'éclairage de l'historien Bruno Colson met aussi en lumière la raison pour laquelle Napoléon arrive à Waterloo fragilisé.

A quelques jours des vacances de Pâques, L'Avenir vous propose de partir en balade sur les traces de Napoléon.

Au fil de quatre promenades détaillées et illustrées de photos et de cartes, vous vous plongerez 200 ans en arrière, lorsque l'empereur foula le sol belge avant sa mythique défaite à Waterloo.

+ LIRE AUSSI| Marbaix-la-Tour: Exactement dans les pas de Napoléon, comme en 1815
+ LIRE AUSSI| Ligny, sur la route de la victoire
+ LIRE AUSSI| Plancenoit: de jolis paysages pour de terribles scènes de combats

Dos à l’école, tournez à droite. Au carrefour, traversez prudemment et continuez tout droit dans une rue pavée. À votre gauche, l’église Saint-Pierre et à votre droite, la magnifique ferme du même nom. La route, dénommée chemin Moulin Delay, descend pour rejoindre la Haute Rue que vous empruntez à droite sur 200 mètres. Là, tournez à droite dans la rue R. Evrard. À la bifurcation, suivez le chemin de la Bruyère Baudet sur votre gauche pendant ± 500 mètres.

Au T, tournez à droite. Un banc, une table sous le platane accueillent le randonneur pour une pause. Après une cinquantaine de mètres, ignorez le chemin qui part à droite et continuez tout droit la route de campagne. Passé le sommet du plateau, vous descendez de l’autre côté du vallon. Laissez la rue qui part sur votre droite, continuez le chemin de terre droit devant vous. À la prochaine bifurcation, tournez à gauche. Plus loin, ayant rejoint une route en pavés assez abîmée, suivez-la à gauche jusqu’à la route principale (N5). Empruntez cette dernière sur une centaine de mètres afin de rejoindre le dernier QG de Napoléon.

La ferme du Caillou est le dernier quartier général de Napoléon. C’est ici que l’empereur passa la nuit du 17 au 18 juin. Elle abrite le plus grand musée napoléonien de Belgique.

Après la visite des lieux, repartez en passant par l’arrière de la ferme, rue du Vieux Manant, annoncée voie sans issue. Vue superbe sur la ferme et la chapelle du Chantelet. À la fourche, empruntez à gauche le chemin gravillonné qui descend entre les nos 15 et 17… Après la dernière maison, le chemin se transforme en sentier qui, progressivement, entre dans le bois. Le ruisseau et les étangs du Broues se devinent sur la gauche.

Au croisement, tournez à droite dans le sentier des Flamandes, qui monte sur le plateau avant de redescendre entre les prairies (barbelés des deux côtés). Au bas des prairies, au croisement, faites un aller-retour jusqu’à la ferme du Chantelet pour y découvrir le bâtiment et la jolie chapelle à l’entrée.

La ferme du Chantelet est le dernier quartier général du maréchal Ney. Une plaque figure sur le mur de la chapelle à l’entrée de la ferme.

Revenu sur vos pas, empruntez le chemin de droite, qui évolue en limite de bois, à l’arrière de la ferme. Le sentier trace ensuite sa route au milieu du champ (bien rester dans la trace) et finit par rejoindre une route en pavés. Continuez tout droit dans la rue du Baty des Flamandes qui monte vers le hameau des Flamandes. Au passage, prenez le temps de vous retourner afin d’admirer le paysage – vue sur la ferme du Chantelet et la Butte du Lion à l’horizon.

Traversez le hameau en ignorant les rues adjacentes, une belle ferme rose se trouve sur votre droite, ainsi que des prairies à chevaux. Passé de l’autre côté du vallon, vous descendez sur ± 300 mètres avant de croiser le chemin de Wavre que vous empruntez à gauche. À la route, tournez à gauche puis directement à droite en direction de Sauvagemont. Après une vingtaine de mètres, empruntez à droite la rue Wilquet Werner.

Suivez cette petite route de campagne et traversez le hameau du Château du Turc (jolie chapelle sous un superbe hêtre). Après ± 700 mètres, tournez à gauche dans un chemin de terre juste avant la maison portant le no 6. Après 600 mètres, le chemin tourne à 90 o vers la droite, quelques superbes vues sur le paysage vallonné et le golf de l’Empereur. Contournez un petit bois, puis descendez le sentier du Bois Hanin afin de rejoindre la route, le chemin de la Bruyère, que vous suivez à gauche. Après 200 mètres, le chemin de Crolis arrive côté droit.

Possibilité d’allonger la randonnée en continuant tout droit. Tronçon décrit en fin de balade (**).

Empruntez ce chemin. Après une centaine de mètres, un pont vous permet de traverser le ruisseau de La Cala. Rejoignez ensuite un sentier que vous suivez à droite. Il se dégage plus loin et longe une propriété côté droit. Après ± 400 mètres, franchissez un petit pont en bois qui enjambe la rivière et tournez à gauche dans une rue asphaltée. Juste après, tournez à droite dans la rue Cala et remontez-la jusqu’à un carrefour. Continuez tout droit, dans la rue des Croix du Feu. Laissez la Haute Rue sur la gauche, mais empruntez la route pavée, le chemin de l’Église Saint-Pierre. Passez à l’arrière de l’église. Tournez ensuite à droite, traversez la route principale avec prudence et engagez-vous dans la rue E. Philippe afin de rejoindre l’école communale, point de départ de la randonnée.

** La rallonge: 5 km

Continuez sur la route principale (ignorez le chemin de Crolis) qui se termine par un rond-point planté d’un érable. Poursuivez par un sentier qui se faufile entre deux prairies. Plus loin, le sentier traverse le golf. Laissez-vous descendre gentiment jusqu’à la ferme Glabjoux.

De la ferme, remontez la route asphaltée en longeant le golf sur votre gauche. Au premier embranchement, tournez à droite. Après ± 250 mètres, vous traversez le hameau de la Basse-Hutte. Plus loin, face à une prairie, le chemin bifurque sur la droite et l’asphalte est remplacé par du gravier. L’itinéraire tourne rapidement vers la gauche. Prenez alors, à droite, le chemin en terre coupé d’une barrière rouge et blanche à hauteur du sol.

Ce chemin monte en «S» dans le bois. Restez sur l’axe principal, bordé de pins puis de mélèzes. Entrez ensuite dans une hêtraie et rejoignez un chemin que vous empruntez sur votre droite. Ce dernier, sablonneux, descend d’abord doucement puis de manière plus prononcée jusqu’à La Cala. Au carrefour, plusieurs choses: droit devant, une prairie, propriété du château du Ruart; en arrière, sur la gauche, la chapelle du Ruart dédiée à Notre-Dame de Montaigu (propriété privée); sur la gauche, un très joli sentier qui longe le ruisseau et à droite, un chemin partiellement pavé, bordé à droite par la rivière que l’on entend glouglouter gentiment. Prenez cette direction, et après ± 600 mètres, vous rejoignez la rue François.

Remontez cette route sur la gauche avec prudence: les voitures roulent assez vite. Au carrefour, sur le plateau, empruntez sur la droite un sentier peu visible au départ entre deux clôtures, à gauche de la cabine électrique. Après une petite centaine de mètres, passez un tourniquet rouge et traversez une prairie (pancarte signalant un sentier pédestre sur un chêne). Le golf s’étale sur votre droite. Laissez-vous guider par le sentier – superbe – qui se faufile en descente entre chênes et saules. Après un nouveau tourniquet, poursuivez le sentier, pas toujours bien entretenu. La Cala, qui n’est pas bien loin sur la droite, sera visible ou non en fonction du niveau de végétation… Arrivé devant une haute haie clôture, partez sur la gauche. Vous retrouvez ici l’itinéraire normal.

L'éclairage historique sur Glabais et sa région par le professeur Bruno Colson

 

La carte de la promenade et les détails pratiques sont à lire dans L'Avenir de ce jeudi 2 avril, sur tablette iPad ou Android et sur PC.

Balade extraite du livre de Nathalie Demain, "Promenades sur les traces de Napoléon", Racine, 144p. 19,95€.