Hygiène des snacks en baisse à Bruxelles

Hygiène des snacks en baisse à Bruxelles

Belga

Brulabo, le laboratoire intercommunal bruxellois de chimie et de bactériologie, a fait fermer 74 établissements en 2014 après des problèmes graves concernant des denrées alimentaires qui y étaient servies. C'est deux fois plus qu'en 2013

Les denrées alimentaires vendues en magasin, servies dans des snacks mais aussi en maison de repos ou en crèche sont soumises toute l'année aux contrôles effectués par Brulabo.

L'an dernier, 74 établissements ont dû fermer leurs portes pour des raisons d'hygiène. "Ils doivent nous rappeler quand ils se sont mis en ordre pour obtenir la réouverture", précise le directeur de Brulabo Ivan Suys.

Des lots de denrées alimentaires déclarées nuisibles ont été mis hors d'usage dans 114 établissements. Parmi les produits concernés, 28% des salades préparées contenant de la mayonnaise se sont avérés non satisfaisantes, contre 22% en 2013. Il en va de même pour les desserts, à base d'oeufs crus ou viennoiseries à la crème pâtissière. On a observé un plus grand nombre d'échantillons présentant des germes liés à un manque de fraîcheur.

Ces informations se retrouvent mardi dans le Soir et les journaux de Sudpresse.