FRANCE

Boîte noire de l’A320: «Des données utilisables» pour les enquêteurs

Boîte noire de l’A320: «Des données utilisables» pour les enquêteurs

AFP

Les enquêteurs français annoncent avoir réussi «à extraire des données utilisables» de la boîte noire de l’Airbus A320 qui s’est écrasé ce mardi, à proximité de Barcelonnette.

Les experts aéronautiques français chargés de l'enquête sur le crash de l'Airbus A320 de Germanwings ont annoncé mercredi être parvenus à « extraire des données utilisables » de l'une des boîtes noires de l'appareil, accidenté la veille dans le sud des Alpes françaises.

« Nous venons de réussir à extraire des données utilisables du CVR ( « Cockpit Voice Recorder » qui enregistre tous les sons de la cabine de pilotage, NDLR), a indiqué à la presse le directeur du Bureau d'enquêtes et d'analyses (BEA) , Rémy Jouty.

Le CVR est la seule des deux boîtes noires de l'Airbus accidenté ce mardi dans le sud des Alpes françaises à avoir été retrouvée à ce stade.

Cet enregistreur de vol conserve tous les sons du cockpit et permet d'entendre les conversations, mais aussi tous les sons et annonces entendus dans la cabine de pilotage, les alarmes qui ont pu éventuellement retentir.

« Pas la moindre explication »

Les enquêteurs n'ont toutefois à ce stade « pas la moindre explication » sur la raison du crash de ce mardi, qui a fait 150 morts.

« A ce stade-là, bien évidemment, nous ne sommes pas en mesure d'avoir la moindre explication ou interprétation sur les raisons qui ont pu conduire cet avion à descendre, et les raisons pour lesquelles il a pu continuer à descendre malheureusement jusqu'au relief, ainsi que les raisons pour lesquelles il ne semble pas avoir répondu aux tentatives de contact du contrôle aérien qui l'interrogeait », a souligné le patron du BEA.

« A ce stade, on ne ferme aucune hypothèse », a-t-il résumé, confirmant seulement que l'Airbus de Germanwings n'avait pas explosé dans les airs et avait « volé jusqu'au bout ».