Crash d’un Airbus A320 en France : l’avion avait subi une grande révision à l’été 2013, le pilote avait « plus de dix ans » d’expérience

Crash d’un Airbus A320 en France : l’avion avait subi une grande révision à l’été 2013, le pilote avait « plus de dix ans » d’expérience

Thomas Winkelmann s’est exprimé à Cologne. AFP

L’Airbus A320 de la compagnie allemande Germanwings qui s’est écrasé ce mardi dans les Alpes françaises avait subi une grande révision «à l’été 2013», a indiqué un dirigeant de la compagnie à Cologne.

«Une visite régulière de type C, soit une grande révision, avait eu lieu comme prévu dans les livrets d’Airbus à l’été 2013», a déclaré Thomas Winkelmann lors d’une conférence de presse. Ce type de révision a généralement lieu tous les 12 à 18 mois et prévoit notamment que la structure de l’appareil soit passée au peigne fin.

Le dirigeant de la filiale low-cost de Lufthansa a souligné que l’appareil avait été livré à la Lufthansa, maison-mère de Germanwings, il y a 24 ans, «en 1991».

«Le dernier contrôle de routine de l’appareil a été effectué hier, le 23 mars, à Düsseldorf par les services techniques de la Lufthansa», a-t-il ajouté.

M. Winkelmann a indiqué que le pilote du vol avait «plus de dix ans» d’expérience avec la Lufthansa et Germanwings et «plus de 6.000 heures de vol» à son actif sur des appareils de type Airbus.

Une chute de 8 minutes

La chute de l’avion «a duré dans l’ensemble huit minutes» et le contact avec l’appareil qui volait alors au dessus des Alpes françaises «a été perdu à 10h53 (09h53 GMT) à une hauteur de 6.000 pieds», selon lui.

«L’avion s’est ensuite écrasé», a indiqué M. Winkelmann qui s’exprimait à Cologne, ville où se trouve le siège de Germanwings.