MONDE

Un Airbus A320 s’écrase en France avec 150 personnes à bord: «Aucun survivant, au moins une victime belge»

Un Airbus A320 de la compagnie Germanwings s’est écrasé ce mardi en fin de matinée dans la région de Barcelonette, dans le sud des Alpes françaises, dans une zone difficile d’accès. Il n’y a aucun survivant parmi les 150 personnes à bord. On dénombre «au moins un Belge» parmi les victimes, un homme de 59 ans vivant à Barcelone.

+ NOTRE DIRECT AU BAS DE CET ARTICLE

+ Les principaux accidents d’avion en Europe depuis dix ans

Ce qu'il faut savoir

Où et quand? L’accident s’est produit peu avant 11h près de Barcelonnette, dans les Alpes françaises. L’avion, qui devait relier Barcelone à Dusseldorf, s’est écrasé dans le massif de l’Estrop, une zone difficile d’accès.

Combien de victimes? Il y avait 150 personnes à bord: 144 passagers et 6 membres d’équipage. Il n’y a aucun survivant, a rapidement annoncé le président français François Hollande. Les autorités espagnoles ont annoncé que 45 de leurs ressortissants figuraient parmi les victimes. La compagnie Germanwings a précisé en milieu d’après-midi que 67 Allemands étaient aussi à bord, dont 16 adolescents en échange scolaire, selon un maire espagnol. Ce dernier affirme aussi que deux bébés avaient aussi embarqué sur ce vol.

+ LIRE AUSSI |16 lycéens allemands à bord, leur ville en «état de choc»

Vers 16h, on apprenait que l’accident a aussi fait «au moins une victime belge», selon le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders. Il s’agit d’un homme de 59 ans vivant à Barcelone.

Quelles circonstances? La cause du crash reste pour l’instant inconnue. Une dépressurisation a été évoquée. Germanwings, filiale low-cost de Lufthansa, précise que la chute de l’avion a duré 8 minutes et que le pilote avait «plus de dix ans» d’expérience et «plus de 6.000 heures de vol». «Nous mobilisons des moyens exceptionnels: 300 sapeurs pompiers, 300 militaires, 10 hélicoptères, un avion militaire. C’est destiné à porter secours à ceux qui auraient pu survivre à ce crash, même s’il y a peu de chances», a indiqué Bernard Cazeneuve, le ministre français de l’Intérieur, vers 16h30. Il a ensuite annoncé qu’une des deux boîtes noires avait été retrouvée par le dispositif déployé sur place.

Premières images de France TV sur les lieux du drame:

La direction de l’aviation civile française (DGAC), n’ayant plus aucun contact avec l’équipage et aucun signal radar de l’avion, a déclaré le vol «en détresse» à 10H30, à proximité de la petite ville de Barcelonnette, à environ 100 km au nord de Cannes. «L’équipage n’a pas émis de “mayday”. C’est le contrôle aérien qui a décidé de déclarer l’avion en détresse car il n’avait plus aucun contact avec l’équipage et l’avion», a-t-elle expliqué.

Des débris de l’Airbus ont été retrouvés près du village de Barcelonnette, a annoncé le ministère français de l’Intérieur.

+ LIRE AUSSI |« Tous les villages voisins se mobilisent »

«Les conditions de l’accident laissent penser qu’il n’y aurait aucun survivant» , avec probablement «beaucoup de victimes allemandes», a annoncé le président François Hollande. Le secrétaire d’État aux Transports français Alain Vidalies a toutefois d’ores et déjà affirmé qu’il n’y avait pas de survivants.

L’appareil de la compagnie low cost de la Lufthansa, avait décollé de Barcelone, vers 10h01, et devait rejoindre Düsseldorf, dans le nord de l’Allemagne. L’avion a ensuite disparu des écrans radars. Il aurait perdu rapidement de l’altitude, sans qu’on n’en connaisse pour le moment la cause.

+ LIRE AUSSI |«Rien d’anormal dans la trajectoire de l’airbus»

+ VIDEO |Le crash vécu depuis un simulateur

Des recherches sont en cours. «L’avion s’est écrasé dans le massif de l’Estrop. C’est une zone qui est enneigée, inaccessible à des véhicules, mais qui a pu être survolée par des hélicoptères», a déclaré le secrétaire d’État français aux Transports, Alain Vidalies.

+ LIRE AUSSI |«Les secours auront du mal à atteindre la carcasse»

Selon le site Flightradar24, l’avion de Germanwings, modèle A320 immatriculé D-AIPX, est l’un des plus anciens modèles d’Airbus A320. Son numéro de série révèle qu’il a été livré en novembre 1990. «En 1991», a précisé un dirigeant de Germanwings.

+ LIRE AUSSI |L’avion avait subi une grande révision à l’été 2013, le pilote avait « plus de dix ans » d’expérience

Un porte-parole d’Airbus a indiqué n’avoir «aucune information» à ce stade sur les circonstances de l’accident. L’A320 est un appareil ancien, fabriqué par Airbus à plus de cinq mille exemplaires, qui a une bonne réputation de fiabilité.

+ LIRE AUSSI |Germanwings, filiale « low cost » de la Lufthansa, est réputée très sûre mais l’A320 était ancien

+ LIRE AUSSI |Gros succès, l’Airbus A320 avait mal débuté sa carrière avec le crash d’Habsheim

+ LIRE AUSSI | Les principaux accidents d’avion en Europe depuis dix ans