ATTENTAT DE TUNIS

Tunisie : la police boucle la radio d’État « par précaution » après des menaces terroristes

Tunisie : la police boucle la radio d’État « par précaution » après des menaces terroristes

Le quartier du centre-ville où se trouve la radio a été fermé à la circulation par la police. Reporters/Abaca (ILLUSTRATION)

La police tunisienne a bouclé «par mesure de précaution» jeudi soir le siège de la radio d’État, dans le centre de Tunis, après que celle-ci a reçu des «menaces terroristes», a indiqué à l’AFP son PDG, Abderrazak Tabib.

«Il y a des informations sur l’existence de menaces terroristes visant la Radio tunisienne et par mesure de sécurité préventive, le siège de la radio a été encerclé (par la police) pour parer à toute urgence», a-t-il dit.

Le quartier du centre-ville où se trouve la radio a été fermé à la circulation par la police, ont constaté des journalistes de l’AFP. Un policier a évoqué un coup de téléphone de menaces pour expliquer le déploiement des forces de l’ordre.

La Tunisie est sur le qui-vive après le carnage mercredi au musée du Bardo qui a fait 21 morts dont 20 touristes étrangers, une attaque revendiquée par le groupe jihadiste État islamique.