Stade national : le consortium partisan d'un projet participatif

Stade national : le consortium partisan d'un projet participatif

Le projet du consortium Ghelamco/BAM/Jaspers. EdA

Le consortium a insisté sur son intention de ne pas jouer les cavaliers seuls dans ce dossier. Il annonce ainsi la mise en place d'un groupe chargé d'un projet participatif au sein duquel les riverains auront leur mot à dire.

Le consortium Ghelamco/BAM/Jaspers désigné jeudi par les autorités bruxelloises, "candidat préférentiel" pour le financement, la construction et l'exploitation d'un nouveau stade national à ériger à hauteur du parking C s'est félicité jeudi de cette décision de le charger d'une "mission dans laquelle toute la population du pays est impliquée sur le plan émotionnel".

Le consortium a également insisté sur son intention de ne pas jouer les cavaliers seuls dans ce dossier, et de tenir compte de tous les intérêts en jeu, et "certainement de ceux des riverains". Il annonce ainsi la mise en place d'un groupe chargé d'un projet participatif au sein duquel les riverains auront leur mot à dire. "Le défi est grand et le timing serré. Ce n'est qu'avec l'appui de tout qui est impliqué dans ce projet de rêve, que celui-ci peut-être mené à bien", a encore indiqué le consortium Ghelamco/BAM/Jaspers, dans un bref communiqué.