BELGIQUE/MONDE

Affaire Kubla : Antonio Gozzi et Massimo Croci ont été remis en liberté

Affaire Kubla : Antonio Gozzi et Massimo Croci ont été remis en liberté

Antonio Gozzi a été libéré sous conditions dans le cadre de l’affaire Kubla. AFP

Après notamment une confrontation avec Serge Kubla, les dirigeants de Duferco Antonio Gozzi et Massimo Croci ont été remis en liberté sous conditions.

«Après plusieurs auditions, notamment sur les documents rassemblés dans le cadre de l’instruction judiciaire et après confrontation avec le coinculpé Serge Kubla, Antonio Gozzi et Massimo Croci ont été remis en liberté (ce mercredi) en début de soirée sur ordonnance du juge d’instruction Michel Claise, annonce le parquet fédéral dans un communiqué.

Cette remise en liberté est assortie de conditions, à savoir répondre aux convocations futures, précise le parquet.

Antonio Gozzi et Massimo Croci, respectivement président et directeur général (managing director) du groupe italo-suisse Duferco, ont été arrêtés lundi par le juge d’instruction Michel Claise dans le cadre de l’affaire Kubla pour de supposés faits de corruption en République démocratique du Congo. Ils ont été inculpés de corruption comme auteur ou co-auteur.

Pour rappel, l’ex-bourgmestre de Waterloo et ancien ministre wallon de l’Economie, Serge Kubla, a été inculpé par la justice bruxelloise, en février dernier, pour des faits de corruption. Il est suspecté d’avoir servi d’intermédiaire pour Duferco alors que, selon l’enquête, le groupe industriel tentait de favoriser des investissements dans le secteur du jeu et des loteries en corrompant des agents publics congolais.