Réformes des pensions : les profs n’y échapperont pas

Réformes des pensions : les profs n’y échapperont pas

Les plus jeunes profs vont devoir s’y faire: ils travailleront plus longtemps. Au grand dam d’Écolo ÉdA – 203925082198

Selon la réforme des pensions des fonctionnaires,les enseignants travailleront jusqu’à trois ans de plus.

Du côté d’Écolo, on est également inquiet de la proposition de réforme des pensions des fonctionnaires. Et plus particulièrement encore de celle des enseignants qui, malgré un régime transitoire spécifique, devront, eux aussi travailler plus. Jusque 3 ans dit, le député Georges Gilkinet. Qui fait remarquer que dans le cadre de la suppression de la bonification diplôme, ceux qui ont fait de plus longues études sont aussi ceux qui devront prolonger le plus leur carrière.

Or, fait remarquer Gilkinet, la réforme ne prend absolument pas en compte la spécificité du métier de prof. Dont le fait, par exemple, qu’il s’agit d’un métier usant, surtout quand on travaille dans le maternel, le technique ou le professionnel.

Autre souci estime Gilkinet: une réforme de ce genre aura pour effet d’augmenter le nombre de situations de maladie de longue durée plutôt que de résoudre l’enjeu du financement des pensions. En clair, il y aurait un simple transfert du budget pension… vers le budget assurance-maladie.

Troisième problème d’après le député Écolo: les mesures envisagées viennent s’ajouter à d’autres décidées in illo tempore par le gouvernement Di Rupo et qui, elles, restreignent l’accès au crédit temps.

Or, analyse le parlementaire, diminuer le temps de travail à 4/5e ou à mi-temps est la meilleure façon de durer dans une carrière exigeante. «Sans cette possibilité et contraints désormais à travailler plus longtemps, les profs seront deux fois perdants», juge Gilkinet.

Enfin, la réforme aura également un impact sur l’emploi: «Cette mesure aura un impact évident sur l’accès à la fonction enseignante pour de nombreux jeunes, plus ou moins récemment sortis de l’école, qui ne demandent qu’à pouvoir bénéficier d’une première expérience professionnelle, comme remplaçant d’enseignants âgés» conclut le député vert. Qui plaide dès lors pour un régime de pension particulier pour les Enseignants.