POLITIQUE

Les jeunes FGTB déçus de leur rencontre avec le cabinet de Kris Peeters

Les jeunes FGTB déçus de leur rencontre avec le cabinet de Kris Peeters

- BELGA

La journée d’actions syndicales s’est clôturée avec un rassemblement des jeunes FGTB place Surlet de Chokier mercredi après-midi à Bruxelles.

Environ 120 militants s’y sont réunis pour dénoncer les mesures d’austérité. Une délégation de dix personnes a rencontré le cabinet du ministre de l’Économie et de l’Emploi Kris Peeters, rue Ducale. «Une réunion très décevante», a confié la coordinatrice des jeunes FGTB, Angela Sciacchitano, à l’issue de celle-ci.

La représentante des jeunes FGTB a regretté que le ministre n’ait pas rencontré lui-même la délégation issue d’horizons différents.

«D’un côté, on nous dit être ouvert au dialogue et dans le même temps, on nous rappelle l’accord de gouvernement», a relevé Mme Sciacchitano.

Les jeunes présents au rassemblement se sont montré inquiets pour leur avenir, regrettant l’incertitude à laquelle ils sont confrontés lors de leur entrée sur le marché du travail. Ils se sont également plaint de la mesure visant à ramener l’âge maximal pour introduire une demande d’allocation d’insertion à 25 ans, contre 30 auparavant.

«Nous avons également fait part au cabinet du ministre des répercussions régionales de certaines mesures prises par le fédéral: allocations familiales, enseignement, aides à l’emploi, disponibilité des chômeurs, etc. On nous a simplement répondu que chacun était compétent dans ses propres matières», a affirmé la coordinatrice qui a affirmé ne pas avoir reçu de réponse lorsqu’elle a demandé au représentant du ministre de citer une mesure favorable à l’emploi.

Les jeunes FGTB participeront aux prochaines actions programmées par le front commun syndical, à commencer par une nouvelle «concentration de militants» prévue le 19 mars à Bruxelles.

Le cabinet de Kris Peeters n’a pour sa part pas souhaité réagir à l’issue de cette rencontre.