TRANSPORT

Thalys wallon: le gouvernement wallon saisit le comité de concertation

Thalys wallon: le gouvernement wallon saisit le comité de concertation

Pour le gouvernement wallon, la suspension du Thalys wallon risque d’être synonyme de suppression.

Le gouvernement wallon a décidé jeudi de saisir le prochain comité de concertation en vue de requérir le maintien de l’offre Thalys sur la dorsale wallonne au-delà du 1er avril 2015.

Le maintien du «Thalys wallon» avait déjà été évoqué en comité de concertation par le ministre-président Paul Magnette le 25 février dernier, en point «divers», deux jours avant que le gouvernement fédéral ne confirme la suspension de la ligne, qui doit subir des améliorations techniques pour être équipée du système européen de contrôle de vitesse en continu ETCS.

Mais cette suspension risque d’être synonyme de suppression aux yeux du gouvernement wallon. Le ministre-président Paul Magnette et le ministre des Travaux publics Maxime Prévot ont vu une faiblesse du MR par rapport à ses partenaires flamands de la coalition, vu la suspension du Thalys flamand pour des motifs, eux, purement économiques. Les deux lignes sont déficitaires, mais la wallonne peut faire valoir des taux de fréquentation supérieurs.

Mercredi, le président du MR Olivier Chastel a souligné le caractère suspensif de la mesure - «comme cela a déjà été le cas à deux reprises par le passé» - et distingué les motifs de suspension des deux lignes, quelques jours après que la ministre fédérale Marie-Christine Marghem (MR) eut pourtant reconnu une «correspondance d’équité» dans le dossier.

Les autorités wallonnes demandent à l’État fédéral de s’assurer de l’équipement rapide des rames Thalys en ETCS et de charger la SNCB, en attendant la mise à niveau des rames Thalys, de négocier la mise à disposition de matériel compatible avec cette technologie.

Elles demandent aussi de confirmer l’exploitation quotidienne, aux conditions actuelles, de la desserte Thalys sur la dorsale wallonne parmi les obligations de service public dans les contrats de gestion actuel et futur de la SNCB.

Nos dernières videos