CONSO

La diffusion des mensuels francophones a chuté de 4% en 2014

La diffusion des mensuels francophones a chuté de 4% en 2014

Les hebdomadaires et bi-hebdomadaires accusent eux aussi une baisse de 2,42% (111.128 exemplaires). EdA - Jacques Duchateau

La diffusion totale mesurable des mensuels belges francophones a chuté de 4,07% (21.272 exemplaires) en 2014 par rapport à 2013, selon les chiffres communiqués vendredi par le Centre d’Information sur les Médias.

La diffusion totale mesurable - essentiellement basée sur les chiffres de ventes - des périodiques diminue également en Flandre, avec -1,19% pour les (bi-)hebdomadaires et -2,92% pour les mensuels.

Côté francophone, les pertes sont particulièrement sévères pour Psychologies Magazine (-25,33%), Flair (-17,80%), Marie-Claire (-12,78%) et Gaël (-9,33%). Moustique (-7,65%), Paris Match (-6,75%), Femmes d’Aujourd’hui (-5,63%) ou Télépro (-3,34%) ne parviennent pas non plus à inverser la tendance.

Le Soir Magazine (-0,16%), Top Santé (-0,39%) et Le Vif/L’express (-1,56%) parviennent eux à limiter la casse.

Malgré un recul de 7,17%, Ciné-Télé-Revue reste le magazine payant le plus largement diffusé (231.134 exemplaires).

A noter que M... Belgique (ex-Marianne Belgique), hebdomadaire lancé en 2013, ne fait pas partie de l’étude.

Si elles progressent de manière exponentielle, les ventes de magazines en version digitale concernent peu de titres et restent très confidentielles par rapport à leur diffusion totale. Avec 348 exemplaires numériques vendus (contre 204 en 2013), Le Vif/L’Express est ainsi le magazine dont le format pour ordinateur, tablette ou smartphone séduit le plus.