LIÈGE

Liège: ils ont manifesté pour dire non aux exclusions du chômage

Entre 250 et 350 personnes ont manifesté mercredi à Liège contre les exclusions du chômage et la limitation de la durée d’octroi des allocations d’insertion.

Le cortège, rassemblé à l’initiative du réseau «Stop Art.63§2», est parti du CPAS pour rejoindre l’Onem, où une rencontre avec le directeur était prévue.

Peu avant 15 heures, les manifestants sont arrivés rue Natalis, devant le siège de l’Onem. Les participants (350 selon les organisateurs, 250 selon la police) scandaient «On galère, on galère, mais pour ne pas se laisser faire, on va foutre le système par terre! De l’argent, il y en a, dans les caisses du patronat». Ils étaient escortés par une large délégation policière, qui bloquait l’accès public au bâtiment de l’Onem.

Une rencontre était prévue avec le directeur de l’Onem. Les manifestants voulaient lui faire signer un texte stipulant que les statistiques officielles du chômage sont tronquées et que le nombre réel de personnes sans emploi s’élève à 1 million, tandis que le nombre d’offres est insuffisant pour absorber la demande.

La foule était principalement constituée de représentants syndicaux, d’associations et de membres de partis politiques, du PTB ou d’Ecolo. L’ancien ministre wallon Philippe Henry était présent.

«Nous avons déjà interpellé Chris Peeters, qui nous a répondu que la mesure était juste selon lui, mais nous allons continuer notre combat», précise Cédric Leterme, membre du réseau «Stop Art.63§2».

Six manifestations similaires étaient organisées à Bruxelles, Anvers, Verviers, Namur, La Louvière et Charleroi.