SCIENCES

Une momie de moine dans la statue du Bouddha

Le passage dans un scanner hospitalier d’une statue de Bouddha a révélé la présence d’un squelette de moine vieux de 1 000 ans.

La technologie moderne au service de l’exploration des objets du passé peut révéler d’étonnantes surprises. Celle réalisée par le Drent Museum, aux Pays-Bas, n’est pas la moindre.

Une statue chinoise de Bouddha vieille de près de 1 000 ans a été scannée dans un hôpital et a ainsi révélé un étonnant secret: la statue renfermait un squelette qui a été identifié comme celui d’un moine. Probablement celui de Liuquan, un maître bouddhiste chinois du Xie-XIIe siècle.

Si le passage au CT-Scan, qui permet de visualiser la structure interne des objets, a offert une image très précise de cette momie en position du lotus, la plus grande surprise pour les chercheurs n’était pas ce squelette dont ils supposaient déjà l’existence.

Mais le passage aux rayons X a aussi révélé que certains organes avaient été remplacés par du papier sur lequel on a pu détecter d’anciennes inscriptions chinoises.

Avant que la statue ne reprenne la direction du musée hongrois à qui elle appartient, les chercheurs néerlandais ont également prélevé quelques échantillons d’ADN sur la momie.