800 millions pour la Wallonie

Les fonds européens doivent aider la Wallonie à renforcer sa formation et améliorer l’emploi. ÉdA – 10727678042

Les projets qui émargeront au Fonds social européen pour 2014-2020 sont connus. Ils font la part belle à l’emploi et la formation.

Depuis la programmation 2007-2013, les projets wallons et de la Fédération Wallonie-Bruxelles qui peuvent émarger au Fond Social Européen sont choisis par un groupe d’experts indépendants.

Celui-ci vient de rendre ses choix pour la période de cofinancement européen 2014-2020. Le gouvernement les a ratifiés à 98%.

«Une sélection très dure des projets a été réalisée car l’ensemble des projets candidats représentaient deux fois et demie les moyens disponibles» explique le ministre président wallon Paul Magnette,

Parmi les 400 projets sélectionnés (qui tournent essentiellement autour de l’emploi et de la formation) pour un montant global de 800 millions d’euros (moitié financés par la Région wallonne, moitié par l’Europe), on retrouve notamment des projets de soutien à l’alphabétisation, à l’enseignement de promotion sociale, des projets de lutte contre le décrochage scolaire dans l’enseignement qualifiant, de lutte contre la pauvreté, mais aussi à la création d’entreprises, d’insertion socioprofessionnelle des personnes handicapées, etc.

Globalement, tous les projets qui seront financés suivent 4 axes.

1. Entreprises et créativité

84 millions seront consacrés à la formation et l’accompagnement des demandeurs d’emploi wallons mais également à l’autocréation d’emploi et la création d’entreprises.

2. Connaissances et compétences

On parle ici clairement de projets liés à la formation pour un montant de 316 millions. Dont le projet «jonction» qui permettra de financer des stages d’enseignants du qualifiant en entreprise mais également des formations dans les Centres de Technologie avancée.

Cet axe de financement permettra aussi de mettre en place le partenariat enseignement-formation qui créera un pont entre le monde de l’apprentissage et celui de l’entreprise.

Une partie des fonds sera également consacrée à la réinsertion de jeunes non scolarisables mais qui ont détiennent des compétences utiles. La formation en alternance n’est pas oubliée non plus. Pas plus d’ailleurs que les projets censés aider la transition vers le monde du travail de jeunes issus de l’enseignement spécialisé.

3. Inclure et employer

Avec l’axe «formation, c’est le gros morceau de cette programmation FS: 250 millions y seront consacrés. Ils permettront d’améliorer l’accès aux dispositifs d’insertion, d’accompagner les demandeurs d’emploi dans leurs démarches pour en trouver un (on pense notamment au Forem) ou encore à lutter contre la discrimination homme/femme dans le monde du travail.

4. Objectif «jeunes»

122 millions seront réservés dans les 5 prochaines années pour aider les jeunes de moins de 25 ans à intégrer le marché du travail.

La volonté du gouvernement wallon est également d’augmenter la mise au travail des NEET (not in education, employement or training) à savoir les jeunes qui n’ont ni diplôme, ni travail, ni expérience.

Nos dernières videos