Un fief de l’EI dans le Nord, prochaine cible des Kurdes

Tall Abyad est importante pour l’EI, creusant des tunnels et fortifiant les abords de la ville. Reporters/Scanpix

La ville clé de Tall Abyad, tenue par le groupe État islamique dans le nord de la Syrie, est dans la nouvelle ligne de mire des forces kurdes et rebelles après leur victoire à Kobané, a rapporté lundi une ONG.

Située à la frontière avec la Turquie, Tall Abyad, (Akçakale du côté turc) est une ville arabe et kurde de la province de Raqa, et surtout un important poste-frontière emprunté par les jihadistes venus de Turquie pour pénétrer en Syrie.

Cette ville frontière a été capturée par le groupe ultraradical il y a un an après en avoir chassé les Kurdes ainsi que les rebelles qui combattent le régime de Bachar al-Assad.

Après quatre mois de combats féroces, Kurdes et rebelles étaient parvenus à chasser fin janvier l’EI de Kobané, également ville frontalière de la Turquie et située dans la province d’Alep, à l’ouest de celle de Raqa.

«La prochaine bataille après Kobané, c’est Tall Abyad», affirme à l’AFP Rami Abdel Rahmane, directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

«Les Kurdes et la Brigade des révolutionnaires de Raqa (rebelles chassés de Raqa par l’EI, NDLR) sont arrivés lundi à la lisière de la province de Raqa» , a-t-il indiqué.

« Les combats dans les villages de Tall Abyad ont commencé et il y a déjà des réfugiés qui ont fui en Turquie, affirme un militant de Raqa qui se fait appeler Naël Moustapha. La bataille sera longue, mais c’est un début.»