Square Léopold: Pas le rush sur les isoloirs à "Cognelée, l'oubliée"

Pas besoin de jouer des coudes pour aller voter au bureau 26. "Tiens, y'a personne", se réjouit une maman qui est venue voter avec son petit garçon.

"Le premier est arrivé à 8h05", pointe Sonia Delhaise, la présidente du bureau. "C'est une personne qui partait ensuite faire sa marche du dimanche…

Depuis lors, une douzaine d'électeurs ont déposé leur bulletin dans l'urne.

"Je viens parce que c'est une chance de pouvoir s'exprimer. On l'oublie parfois mais ce n'est pas une corvée, c'est un droit", insiste Alain Vanhecke, votant matinal.

"Il faut faire quelque chose pour la ville de Namur", intervient Marie-Christine Rubay. Récemment, on était revenu au train à 22 heures. C'est assez sinistre et pas très rassurant quand il faut attendre son bus…" Cognelée ne se pressait pas devant les isoloirs. En tout 609 électeurs y son attendus. "Ici, les villageois ont souvent l'impression d'être oubliés par la Ville de Namur", regrette Benoît. "Les trottoirs, les lignes de bus, les infrastructures… On est particulièrement délaissés." Pour certains, le vote de dimanche est aussi une occasion de se rappeler au "pouvoir central" de Namur.