Chômage : les hommes ont rejoint les femmes

Chômage : les hommes ont rejoint les femmes

Le nombre d’hommes au chômage en Belgique a augmenté de 16% depuis 2007. EdA - Florent Marot

Autant d’hommes que de femmessont désormais au chômage. La crise les a particulièrement frappés: + 16% depuis 2007.

« On tend à une égalisation du chômage entre hommes et femmes», confirmeSoizic Dubot, coordinatrice nationale Emploi à Vie Féminine. En vingt ans, l’écart entre le taux de chômage des hommes et celui des femmes s’est progressivement réduit. Avec la crise, il y a un coup d’accélérateur. Le nombre d’hommes au chômage en Belgique a augmenté de 16% depuis 2007 alors que le nombre de femmes sans emploi a baissé de 10%. Que s’est-il passé?

Les femmes ont tiré davantage profit des créations d’emplois dans le secteur des services, de la grande distribution, ou encore dans l’enseignement ou la santé. «Les emplois créés dans les titres-services ont particulièrement aidé à mettre des femmes au travail ces dernières années», souligne Soizic Dubot. Par contre, les postes destinés aux hommes peu qualifiés disparaissent de plus en plus suite à l’automatisation, la globalisation et la crise.

Si les femmes subissent aussi la crise, les hommes de par leur présence massive dans le secteur de l’industrie traditionnelle ont été plus durement frappés. Autre paramètre qui a évolué: le niveau de diplôme des femmes se rapproche de celui des hommes, voire le dépasse pour les jeunes générations.

Mais cette égalité dans le chômage entre hommes et femmes cache cependant des réalités très différenciées. Pour les femmes, le premier problème c’est d’accéder au chômage et de pouvoir y rester. Mais ces situations bien plus précaires qui frappent beaucoup plus les femmes échappent aux statistiques du chômage.