FOOTBALL

«Scandaleux», «effrayant», censure: le tifo anti-Defour dans les médias étrangers

«Scandaleux», «effrayant», censure: le tifo anti-Defour dans les médias étrangers

La BBC a posé un geste fort en censurant la tête coupée de Defour. BBC.com

Le tifo polémique des ultras du Standard avec la tête décapitée de Steven Defour a largement traversé nos frontières. Tour d'horizon.

+ LIRE AUSSI | Edito: Pas si «mal», ce tifo anti-Defour

C'est en Angleterre que l'on trouve le geste le plus fort. La réputée BBC a choisi de cacher la tête coupée de Steven Defour par un large ovale noir. Le site du média public qualifie le tifo de "dégoûtant" en s'appropriant les propos d'un employé de l'Union belge qui avait réagi sur Twitter.

Après avoir rapporté factuellement ces faits, la BBC propose ce lundi une analyse plus fouillée dans un article, où la photo reste censurée, titré "Qui, pourquoi, comment: la bannière 'Red or Dead' contre Defour expliquée". Bart Lagae, journaliste au journal flamand du Nieuwsblad, y est interviewé et explique notamment le contexte de ce match, qui a confectionné le tifo, et comment il a été perçu. "La majorité des gens en Belgique n'a pas pensé au film Vendredi 13 (NDLR: en voyant le personnage représenté avec la tête de Defour dans la main) mais aux décapitations en Syrie. Très peu de gens ont défendu l'image", affirme notre confrère néerlandophone.

Chez nos voisins français, L'Equipe parle du "tifo qui fait scandale". Sur son site comme dans son édition papier, le quotidien sportif de référence dans l'Hexagone raconte brièvement l'incident et souligne la réaction du vice-Premier ministre Didier Reynders qui a tweeté "Inacceptable d'être bête, méchant et irresponsable au début d'un match de football!" Dans la surenchère des qualificatifs, Le Figaro évoque quant à lui "un tifo aussi impressionnant qu’effrayant".

En Italie, où la culture des tifos est bien imprégnée, La Repubblica publie son site un diaporama de 10 photos. On y voit le fameux tifo mais aussi un ancien maillot rouche de Defour à terre, d'autres banderoles exhibées par les supporters dans le stade (comme celle où on pouvait lire: "Bienvenue en Enfer, ici tu n'es plus chez toi") ou sur l'autoroute, ou encore l'autre tifo brandi en Tribune 4 où l'on pouvait voir un clown mangeant l'écusson d'Anderlecht.

La Gazzetta dello sport y va franco en parlant de "folie ultra" pour décrire la vidéo qu'il publie. Le journal parle de "réception à absolument oublier" pour l'ancien joueur du Standard, "exaspéré par le climat hostile".

En Espagne, Marca évoque une "grande hostilité" et estime que Defour "a été incapable de faire abstraction de l'environnement et était nerveux pendant tout le match". As qualifie le tifo de "lamentable", une "image lourde (voire orageuse) qui fait le tour du monde". Le plus sérieux El Pais débute quant à lui son papier en affirmant que "le championnat belge est sorti de son habituelle asepsie" avec un "événement embarrassant". Le journal trouve aussi que Defour a été "incapable de se détacher de l'environnement contre elle et était malheureux et nerveux pendant les un peu plus de 50 minutes."

Enfin, en Allemagne, le populaire Bild titre sur ce "scandale en Belgique" où "l'ancienne idole est envoyée au bourreau". "Cinq ans Standard de Liège, deux titres de champion, une victoire en Coupe, 153 matches, 13 buts... et tout oublier!", commente le texte.

+ LIRE AUSSI | Edito: Pas si «mal», ce tifo anti-Defour

Pro League

Classement
# MJ V D N B P
1 FC Bruges 18 14 1 3 41/7 45
2 Antwerp 19 11 4 4 38/24 37
3 La Gantoise 19 10 4 5 38/22 35
4 Standard 19 10 4 5 36/20 35
5 Charleroi 18 10 3 5 29/16 35
6 Zulte-Waregem 19 9 6 4 31/22 31
7 KRC Genk 19 8 7 4 30/27 28
8 FC Malines 19 8 7 4 28/30 28
9 Mouscron 19 6 5 8 27/25 26
10 Anderlecht 19 5 6 8 22/22 23
11 St-Trond 19 6 9 4 21/36 22
12 Eupen 19 5 10 4 15/30 19
13 Ostende 19 5 11 3 22/35 18
14 Courtrai 19 4 11 4 25/33 16
15 Waasland-B. 19 2 12 5 15/41 11
16 Cercle Bruges 19 2 15 2 16/44 8