FOOTBALL

«Red or Dead», Defour décapité: nouveau tifo polémique à Sclessin

Les supporters rouches se sont signalés par un nouveau tifo à connotation ultra-violente lors d'un Standard - Anderlecht.

L'avant-match a été particulièrement tendu à Sclessin ce dimanche après-midi. Outre la banderole sur l'E40 à Hognoul, c'est le tifo hostile à Steven Defour qui va faire jaser. Lors de la montée des joueurs sur la pelouse, la Tribune 3 a déployé un grand dessin représentant le tueur de la série Vendredi 13 tenant dans sa main la tête décapitée de Defour avec la mention "Red or dead" (Rouge ou mort). Un message lourd de sens à l'encontre de l'ex-enfant chéri du Standard.

Les réactions n'ont pas tardé sur les réseaux sociaux, un employé de l'Union belge le qualifiant notamment de "dégoûtant" et Didier Reynders, supporter avoué du Standard même s'il est désormais établi à Bruxelles, n'a pas non plus mâché ses mots:

La saison passée déjà, des supporters du Standard avaient choqué en déployant un Tony Montana mitraillette au poing avec le message "Dites bonjour à votre pire ennemi", de tout aussi mauvais goût.

L'échauffement avant le coup d'envoi a aussi été marqué par des jets de pétards qui ont atterri à côté de Proto et de Najar (qui se trouvait près de Defour). Le speaker avait déjà dû faire deux appels au calme au micro.

+ MISE A JOUR | Le Standard s'est imposé 2-0 avec un but de Ciman, Defour a été exclu