CYCLO-CROSS -

Tom Meeusen, Bart Wellens et Laurens Sweeck privés de Mondial

Tom Meeusen, Bart Wellens et Laurens Sweeck privés de Mondial

Selon le réglement de l’UCI, un champion ne peut participer aux championnats du MOnde si son nom est cité dans une affaire de dopage. BELGA

Tom Meeusen, Bart Wellens (tous deux Telenet-Fidea) et le champion de Belgique espoirs Laurens Sweeck (Corendon-Kwadro) ne feront pas partie de la délégation belge aux mondiaux de cyclo-cross à Tabor, en République Tchèque, le 31 janvier et le 1er février.

Leurs noms sont en effet cités dans le cadre d’une l’enquête visant des faits de dopage et qui tourne principalement autour d’un docteur de Rotselaer. C’est ce qu’a annoncé lundi la Ligue Vélocipédique belge (RLVB) lors d’une conférence de presse à Forest.

L’article 9.2.002 de l’Union Cycliste Internationale (UCI) stipule explicitement que tout coureur faisant l’objet d’une enquête pour dopage présumé, ne peut être sélectionné, ni courir...

Cette enquête débutée fin 2012, a été arrêtée fin octobre. Elle a selon le parquet permis d’établir que dix-neuf sportifs se sont dopés avec l’aide du principal suspect. Il s’agirait «d’ozonthérapie», à savoir de transfusions de son propre sang enrichi d’ozone. Celles-ci auraient été réalisés entre juin 2009 et juin 2013..

Les sportifs démasqués ne seront pas poursuivis au pénal, mais leurs dossiers ont été transmis à l’agence antidopage NADO Vlaanderen.

Cette dernière a informé oralement la RLVB des faits reprochés à Meeusen, Wellens et Laurens Sweeck. La Ligue attend maintenant le rapport écrit avant de saisir la Commission de discipline qui examinera les dossiers concernant Meeusen et Wellens. Laurens Sweeck n’étant pas élite, son cas sera traité par la Commission de discipline flamande.

Le champion de Belgique Klaas Vantornout (Sunweb-Napoleon Games), Sven Nys (Crelan-AA Drink), Kevin Pauwels (Sunweb-Napoleon Games), Wout Van Aert (Vastgoedservice-Golden Palace), Rob Peeters (Vastgoedservice-Golden Palace), Tim Merlier (Sunweb-Napoleon Games) et Gianni Vermeersch (Sunweb-Napoleon Games) défendront les couleurs belges dans la course élites, a par ailleurs révélé le sélectionneur national Rudy De Bie. Les réserves sont Jens et Joeri Adams.

L’enjeu de la course de Tabor sera la succession de Zdenek Stybar, qui ne defendra pas son titre de champion du monde en raison d’une blessure récurrente à l’épaule. Il avait devancé Nys et Pauwels en 2014 à Hoogerheide.

C’est la 3e fois que la course arc-en-ciel est organisée à Tabor, en Bohème du Sud. Stybar y avait ainsi conquis le premier de ses trois titres mondiaux en 2010, devant Vantornout et Nys. Erwin Vervecken avait lui émergé devant le Tchèque Petr Dlask et Mario De Clercq en 2001.

Tabor figure par ailleurs régulièrement au programme de la Coupe du monde de cyclo-cross. Sven Nys y a triomphé quatre fois (en 1998, 2001, 2005 et 2007), et Kevin Pauwels deux fois (2011 et 2012). Le Néerlandais Lars van der Haar s’était montré le meilleur en 2013.