Courir deux lièvres, Trollope revit

Voilà la première surprise de l’année. Tout en lignes, l’artiste multimédia Simon Grennan dépeint admirablement bien les mœurs et l’univers romanesques du XiXème siècle tout en lui donnant la couleur de la modernité.

L’histoire conte la machination à l’encontre John Caldigate, jeune homme revenu fortuné d’Australie. Problème, alors qu’il vient de se marier, une précédente mariée refait surface. Adapté de l’un des plus célèbres écrivains de l’Angleterre victorienne, Anthony Trollope, ce récit aventureux se montre intéressant mais parfois confus.

«Courir deux lièvres», Grennan, Impressions nouvelles, 112p., 19€.