SANTÉ -

8 signes qui vous montrent qu’il faut détoxifier

8 signes qui vous montrent qu’il faut détoxifier

Il est conseillé de détoxifier le foie quatre fois par an, au changement de saison. Après les fêtes, ça peut être important de s’occuper du foie… mais pas plus d’un mois! i love images

Détoxifier le foie, c’est un peu comme entretenir sa voiture: on peut s’en passer, mais alors, le véhicule fonctionne beaucoup moins bien. Le nutrithérapeute Pierre Van vlodorp nous explique comment procéder.

Détoxifier, c’est tendance, mais rien ne sert de détoxifier à tout va. «Ça peut fatiguer le foie de détoxifier tous les jours, toute l’année. Un peu comme si on allait faire l’entretien de la voiture toutes les semaines.

Mais il y a des exceptions: si on travaille dans un milieu avec beaucoup de solvant, en tant que carrossier, coiffeuse ou encore dans un nettoyage à sec, cela peut être beaucoup plus fréquent: on détoxifie si on est intoxiqué. », explique le nutrithérapeute Pierre Van vlodorp. Mieux vaut le faire une fois de temps en temps pour rien que de ne jamais détoxifier sur toute sa vie.

Les fêtes, mauvaises pour le foie

Ces dernières semaines, on a trop mangé, trop bu, et on ne se sent pas bien: le foie est surchargé. De même, quand on veut commencer un régime, il est important de détoxifier avant de maigrir. Pourquoi? «La plupart des toxines sont liposolubles. Quand on est confronté à des pesticides, le corps stocke les toxines dans les tissus gras. Une fois stocké, la toxine devient inerte, elle n’est pas dangereuse. Mais quand la personne fait un régime rapide, les graisses sont éliminées, et les toxines sont libérées, elles sont remises en circulation dans le corps.»

Avant de maigrir, nettoyez votre foie avec un complexe de plantes pour que le corps puisse éliminer les toxines. «Cela évite les migraines. Car l’endroit où on a toujours de la graisse, même quand on est maigre, c’est le cerveau: 60% du poids du cerveau, c’est du gras. La toxine qui cherche un endroit quand elle est libérée de la masse graisseuse, va se loger dans le cerveau.»

Les symptômes à surveiller

«Un médecin traditionnel ne va jamais détoxifier. Il traite un foie malade, il regarde dans la prise du sang les gammas GT, les enzymes au niveau du foie dont le taux peut-être élevées.» Dans la prévention, le nutrithérapeute ne travaille pas avec des personnes malades du foie, mais répond à des symptômes hépatiques.

Les selles jaunâtres, grasses, collantes sont un signe. «La bile va noicir les selles. Si la bile ne s’écoule pas bien dans le tube digestif, on a des selles claires. On le remarque après des guindailles.» Le nutrithérapeute parle également d’un lien entre les hémorroïdes et le mauvais fonctionnement du foie.

Le teint jaunâtre et les yeux un peu jaunes, au niveau du fond de l’œil.

Des nausées le matin, être malade en voiture.

Ne pas supporter les odeurs, «par exemple, rien qu’en étant à la pompe à essence, on se sent mal à cause des odeurs fortes», explique Pierre Van vlodorp.

Ne pas supporter l’alcool, «Certaines dames sont presque saoules avec un seul verre de vin. C’est un signe que le foie n’arrive pas à bien éliminer l’alcool. C’est un signe qu’il est temps de détoxifier.»

Avoir de nombreux effets secondaires aux médicaments, anesthésies… Le nutrithérapeute et naturopathe commente: «J’ai un patient qui a eu une anesthésie, et ça fait six mois qu’il n’est pas bien. En fait, l’anesthésiant est un polluant pour le corps, et il ne parvient pas à l’éliminer, parce que le foie est un peu fragilisé.

Douleur musculaires, articulaires… sont souvent liées aux toxines qui ne sont pas bien éliminées par le foie. «On peut avoir des douleurs entre les omoplates, c’est un signe physique assez typique.»

La peau: eczéma, acné, c’est parfois les toxines que le foie n’arrivent pas à éliminer que se manifestent au niveau de la peau, selon le spécialiste.

Les plantes qui aident

«Il y a beaucoup de plantes qui aident à détoxifier», dit Pierre Van vlodorp. «En pharmacie, on les retrouve sous forme de complexes.» Au menu: artichaut, pissenlit, radis noir, chardon-Marie, curcumin, pamplemousse, bettrave, carotte, thé vert, broccoli, choux, choux fleur, avocat, épinards, ail… «Ce sont des substances qui stimulent la détoxification du foie», explique le spécialiste.

Ces complexes de plantes existent sous forme d’ampoules ou des capsules qui sont beaucoup plus concentrées que les aliments… pour arriver à l’équivalent d’une ampoule, il faudrait manger des kilos de broccoli. «Il faut les prendre pendant quinze jours, trois semaines… Maximum un mois. Mais le nutrithérapeute ajoute: «prendre ça et continuer à boire de l’alcool et manger mal, ça n’aura pas beaucoup d’efficacité. Il faut boire beaucoup d’eau, manger plus léger, et notamment le soir, car l’organisme détoxifie pendant la nuit.»

Attention au radis noir

En magasin bio, on trouve en vente libre des comprimés de radis noir… C’est une plante qui aide pour la détox, mais qu’il faut utiliser avec parcimonie. Pierre Van vlodorp: «C’est une plante qui est cholagogue: elle provoque des spasmes au niveau de la vésicule biliaire. Or, on peut avoir des pierres à la vésicule, sans le savoir. En prenant le radis noir en grande quantité, les gens font échapper la pierre qui est dans la vésicule biliaire au niveau du canal cholédoque, et elle va se bloquer. Et là, ils font une crise.»